dimanche 6 janvier 2013

Chronique : Funeral For A Friend - Conduit

En 2011, Welcome Home Armageddon marquait un autre tournant dans la carrière de Funeral For A Friend : la fin du groupe tel qu'on l'avait connu jusque là. Quelques changements de line-up et une nouvelle orientation musicale bien plus violente axée sur le gros riff qui tâche (l'excellent « Aftertaste ») tandis que les lignes de chant étaient mises au second plan. Très difficile d'accès dans un premier temps, l'ensemble s'équilibrait au fil des écoutes. Pour Conduit, nouveau changement de line-up
avec le départ de Ryan Richards, le batteur et également screamer du groupe depuis ses tous débuts, remplacé par Pat Lundy, ramenant le line-up originel à deux membres : le chanteur Matthew Davies et le guitariste Kris Coombs-Roberts. 

C'est sans surprise que le groupe poursuit dans la voie de son album précédent en donnant dans le bourrin à fond, histoire de rattraper leur petit passage à vide et le manque d'énergie depuis l'album Tales Don't Tell Themselves, et pas d'inquiétude concernant le nouveau batteur, celui-ci assure avec brio dans le style.

Avec le départ de Ryan, Matt reprend l'ensemble du chant, y compris les cris, et sûrement pour pallier à l'absence de son camarade fondateur, se sent obligé d'en mettre partout. Ceux qui avaient du mal avec l'album précédent ne supporteront probablement pas la direction prise par le groupe : breakdowns sur « Conduit », morceaux entièrement screamés (« Grey »), ce surplus d'énergie finit par desservir le groupe : certes, instrumentalement, c'est lourd et ça envoie, mais le fan de Funeral For A Friend ne retrouvera plus grand chose du groupe qu'il aimait, sans parler des lignes de chant, qui plus encore que sur l'album précédent, sont débitées sans grande conviction.

Pourtant, tout n'est pas noir, malgré quelques morceaux qu'on oublie vite, l'enchaînement des pistes 3, 4, 5, 6 est tout à fait honorable. La mélodie du single « The Distance » est une des rares qu'on retient, « Best Friends And Hospitals Beds », le 1er single et extrait publié, a un côté punk appréciable, le refrain est du FFAF typique et le très bon passage hurlé répété en boucle sent le vécu (« how many friends can I lose before it all makes sense ? ») et rattrape le manque d'émotion que le chant peut avoir ailleurs. 
Viennent ensuite les deux tubes de l’album : « Nails »  débute avec une intro a cappella sur le martèlement de la batterie, puis le groupe envoie les meilleurs riffs de la galette sur le chant cette fois inspiré de Matt. Puis « Death Comes To Us All » continue dans cette même lancée avec toujours d'excellents riffs (la reprise après le pont en spoken word énervé est vraiment de toute beauté), avec un côté « Red Is The New Black » dans la rythmique lourde et saccadée.

On reconnaît davantage le groupe sur la fin (les 3 derniers morceaux) où Matt « oublie » un peu de crier pour se focaliser un peu plus sur les mélodies. Après tout, FFAF a toujours eu de ces mélodies qui prennent le cœur, et à défaut d'avoir des ballades (oui, des morceaux comme « History » ou « Drive » manquent), ou des morceaux un peu plus lents comme « Owls (Are Watching) », on se contentera de l'émotion retrouvée sur le terrible refrain de « Elements », le seul titre (avec peut-être "Sun-Less") qui plaira vraiment aux fans de l'ère Hours.

Le groupe nous a habitué à une carrière en dents de scie, et ce Conduit se situe au milieu, une sorte de Welcome Home Armageddon en moins varié. Pourtant, une partie de nous se réjouit de voir que la formation a vraiment regagné cette énergie et cette rage en même temps qu'une seconde jeunesse. La vérité, c'est finalement que si on ne s’attend pas à entendre du Funeral For A Friend, c'est plutôt un bon disque de post-hardcore, qui impressionnera à maintes reprises par la qualité de la partie instrumentale, dommage qu'il n'en soit pas de même pour le chant et les mélodies dans leur ensemble.

3/5

Sylvain L.

1. Spine
2. Conduit
3. The Distance
4. Best Friends And Hospital Beds
5. Nails
6. Death Comes To Us All
7. Travelled
8. Grey
9. Sun-Less
10. Elements
11. High Castles





10 commentaires :

Mariooo57 a dit…

Donc pas de lignes de chant mémorables à la Beneath The Burning Tree/Roses For The Dead/Constant Illuminations ? :'( Je commence à douter, j'ai aimé ce que le groupe faisait jusqu'à présent mais les deux nouveaux singles sont vraiment pas terribles. Comme pour l'album précédent, c'est surtout le chant qui me gène...
Bonne chronique au passage

Anonyme a dit…

MArio FUCK OFF. Also, great review but influenced by a comment on absolutepunk...LOSER
I have listened to the full album and trust me it's the best Funeral record they have written.
Instrumentally, lyrically and the singing is awesome. He pays tribute to his favourite hardcore bands, always keeping the melodic parts 5/5

Alternativ News a dit…

Never read any comment about Conduit on APunk dude, I can write my own reviews.

Sylvain L.

Alternativ News a dit…

But happy to know that others persons on APunk share my point of view !

Sylvain L.

Anonyme a dit…

Really, well this is on there.

Yes, I work for a french webzine : http://www.alternativnews.com/ and we received it two days ago.

Weird its been scoring high reviews here in the UK one said "Conduit is the finest thing that the band have put their name on since their classic debut" I wish they'd av got a new screamer after Ryan left though.

Will you be putting a review up anytime soon? Wouldn't mind giving it a read.

Anonyme a dit…

Or maybe a co-worker then. Great review but I trully believe this album deserves 4.5 or even 5 out of 5. Even if you don't like his 'hardcore vocals' you can't just look at the vocals, the instrumental is huge.
Easily the best Funeral record in my opinion.

Alternativ News a dit…

Yes, it's Guillaume from my team, we talked about the album, I agreed with his opinion on that, didn't know he posted this on APunk too.

Sylvain L.

Alternativ News a dit…

I said the instrumental is huge. But their best effort is Hours in my opinion, and their first one is a classic.

I liked Memory & Humanity a lot.

It took some time to me, but WHA grew on me and now I think it's OK, but not the FFAF I used to love.

Conduit is a good post-hardcore/hardcore effort, not the greatest FFAF effort, for the reasons I said.

Sylvain L.

Mariooo57 a dit…

Troll l'anonyme ?

Mariooo57 a dit…

Je suis d'accord avec le chroniqueur malheureusement. :/