mardi 27 décembre 2022

Chronique Express : Holy Fawn - Dimensional Bleed

Cela fait maintenant trois ans que le nom d'Holy Fawn est sur toutes les lèvres. Les fans de shoegaze, post-hardcore, de blackgaze et même de post-rock, ne font plus qu'un lorsqu'il s'agit de la bande originaire d'Arizona. C'est surtout tellement rare une telle unanimité, que ça fait presque peur finalement. Mais quand on connaît les qualités du quatuor, on est tout de suite moins inquiet. Et là où Death Spells appuyait fort sur l'influence Deafheaven, sur Dimensional Bleed, elle est encore là, bien entendu, mais le groupe incorpore des éléments post-rock, post-hardcore, emo et shoegaze à son son. Murs de guitares, crescendos qui vous dévorent de l'intérieur, mélodies à couper le souffle, voix hurlées ou cotonneuses, tout y passe pour le plus grand plaisir de nos petits cœurs. Après l'intro Sigur Ros-esque de "Hexsewn", la bande se met en ordre de marche avec la sublime "Death Is A Relief" pour ne plus lâcher prise. Que ce soit dans ces moments les plus violents ("Dimensional Bleed", "Void Of Light"), ces passages plus post-rock ("True Loss", "Empty Vials") ou lorsque cette vague sonore vous submerge entièrement ("Sightless", "Blood Memory"), le frisson est là, et ce disque ne vous lâchera plus. Imaginez simplement Moving Mountains, Thrice, Explosions In The Sky et Deafheaven qui auraient jouer sur un seul et même album, et vous vous approchez du son de ce Dimensional Bleed. Bouleversant et prenant de bout en bout, Holy Fawn vient tout simplement de sortir un des disques de cette année 2022 !

4,5/5

Guillaume W. 
 




Aucun commentaire :