mardi 20 décembre 2022

Chronique Express : Deaf Havana - The Present Is A Foreign Land

Après un Rituals un poil décevant et une envie de splitter, Deaf Havana a finalement fait machine arrière... avec 2 membres en moins, laissant les frangins Veck-Gilodi seuls au commande. Alors que Rituals était clairement plus synthétique et aseptisé, The Present Is A Foreign Land est tout l'inverse. Moins orienté grosses guitares que leur référence All These Countless Nights, il est bien plus orchestré et organique. On sent que le duo s'est attelé à composer des morceaux qu'ils avaient envie d'écouter. On connaissait leur capacité à créer des titres fédérateurs et accrocheurs, ici c'est encore une fois le cas. Il n'y a qu'à écouter "19dreams" pour s'en convaincre. A la fois simple dans la structure, mais tellement efficace et catchy. La suite ne fera que confirmer ce sentiment avec "I Put You Through Hell" (et son piano mis en avant) ou encore "Nevermind" et ses cordes. On passe par des épisodes plus synthétiques à la Rituals ("Someone - Somewhere", "Remember Me"), du tube radio avec le morceau-titre et un sommet d'émotion avec "Going Clear". Bref, la panoplie complète est de sortie. 12 titres, 12 réussites dans des esprits différents. Un peu comme si Biffy Clyro avait décidé de virer complètement radio, ou encore une version British de Jimmy Eat World, et les frères assument totalement cette direction clairement plus mainstream. The Present Is A Foreign Land un est beau disque d'emo-rock en tout cas. A écouter sans modération !

4/5

Guillaume W. 





Aucun commentaire :