jeudi 25 août 2022

Chronique Express : Pale Waves - Unwanted

Alors que le premier album de Pale Waves donnait le sentiment d'être un disque des 80's et que son successeur Who Am I? sortait tout droit des 90's, Unwanted se devait logiquement de sonner comme dans les début des années 2000. Et bien, sans plus de cérémonie, c'est bien le cas. Seulement 18 mois séparent Who Am I? et Unwanted, et cela s'en ressent en terme de sonorités. Là où le prédécesseur était orienté pop-rock radio, ces 13 nouveaux titres sortent du même moule, avec une influence pop-punk bien prononcé. Pale Waves semblent s'amuser avec sa musique et fait ce qui lui chante. Et on peut dire que ça fonctionne du feu de dieu. Sans apporter une originalité folle, on plonge dans ce disque avec une nostalgie des plus agréables comme nos années lycée et/ou université. "Lies" démarre avec un riff Blur-esque et une refrain catchy comme pas deux. Le morceau-titre est un TUBE en puissance, Lavigne-sque en diable (c'est d'ailleurs le morceau préféré de mon p'tit bonhomme qui me le demande en boucle en voiture). Bordel, ce refrain fait un bien fou par où il passe et impossible, ou presque, de ne pas avoir envie de le réécouter. La suite suit ce registre, simple et d'une efficacité redoutable, entre ballades un poil cheesy mais qu'on leur passe bien volontiers car elles arrivent à nous faire dresser les poils (''The Hard Way" et son super final, "Without You" ou encore la très jolie "Numb") et pop rock taillé pour les ondes ("Jealousy", "Alone", "Clean" qui ont le bonheur de se suivre dans la tracklist). Mais Pale Waves a aussi sous le coude des petites bombinettes pop-punk ("Only Problem", "Reasons To Live", "Act My Age") qui donnent une variété à ce Unwanted. 13 morceaux en 40 minutes, et des tubes en pagailles où les codes du genre sont respectés à la lettre. Et Pale Waves vient très certainement de sortir l'un des albums les plus catchy de cette année 2022. 

4/5
Recommandé si vous aimez : Avril Lavigne, Nathalie Imbruglia, Paramore

Guillaume W. 





Aucun commentaire :