mardi 26 octobre 2021

Chronique Express : This Wild Life - Ever Blossom

Quatrième album pour notre duo acoustique préféré, This Wild Life. Ever Blossom est une première pour plusieurs raisons. La première est que le groupe l'a enregistré maison et non dans un studio traditionnel. La deuxième est que c'est un album entièrement indépendant sans aucun label. Kevin et Jordan ont donc tout fait eux-mêmes. Pour les fans de la bande, le son sera familier et rassurant, leur identité sonore étant connue et parfaitement assumée. Ever Blossom est un album coin du feu, parfait pour cette période où la nuit prend le pas sur le jour, où la seule chose sympa est de retrouver les personnes que l'on aime. 10 morceaux où la base acoustique est un atout majeur pour les voix de nos frères d'armes. Leur complémentarité vocale est LE point fort de leur duo, tout comme leur aisance à créer des morceaux catchy et emprunts d'une vulnérabilité touchante (même si un poil cheesy dans les paroles bien entendu). Dès "I'm Scared To Lose You", ça fait du bien, et la présence d'une batterie discrète et d'un clavier donne une âme supplémentaire à cette introduction. "Last Calls For The Heavy Hearts" suit cette même direction, où la colonne vertébrale acoustique est aidée par des machines et des orchestrations malines. Et que dire de ce refrain où les double-voix font merveille. Une influence indie-country fait même son apparition sur "When We Leave This Place, We Leave Alone", "What If I Say That You Didn't Have To Stay" et la très belle "Still Wondering Why You Left Me Behind" (le seul titre entièrement guitare/voix de la galette finalement et fait carrément penser à ce que City And Colour a sorti avec Sometimes). Et puis, si on se laisse même avoir par les sifflets du poppy et radio "If It's Cool With You, I'm Cool With Being Through" (et son clip hilarant), c'est donc que tout est parfaitement orchestré. This Wild Life a réussi son pari en sortant son meilleur album depuis Clouded. 10 morceaux pour 36 minutes, une évolution dans la continuité, de l'émotion, des cœurs brisés, des influences tatouées sur le corps et des mélodies accrocheuses et cajoleuses pleins les oreilles. Trois ans après Petaluma, Ever Blossom réussit son pari et fait vraiment un bien fou. 

4/5
Recommandé si vous aimez :
l'emo acoustique, All Time Low s'ils avaient enregistré un album avec Dashboard Confessional

Guillaume W. 






Aucun commentaire :