lundi 5 avril 2021

Chronique Express : Wayside - Shine Onto Me

Internet est un outil à double tranchant. Tellement d'infos, tellement de sources, tellement de possibilités qu'on s'y perd au final. Et puis, parfois, au coin du bois, LA découverte qui change tout. C'est un peu ça que l'on ressent à l'écoute de Wayside, et de leur premier long jeu, Shine Onto Me. Duo venant tout droit d'Australie, se décrivant comme un groupe de rock alternatif. C'est un peu vrai mais c'est aussi et surtout pile poil dans cette mouvance grungy-shoegaze qui cartonne en ce moment. Et dès les premières minutes de "Room 22", on se dit qu'on va prendre un pied pas possible. Alors oui, ça arrive qu'un album ait un ou deux singles qui défoncent tout, et puis un paquet de morceaux de remplissage. Mais pas ici. Car en 11 titres et 40 minutes maîtrisées de bout en bout, les deux compères offrent de la mélodie qui fait mouche, de l'émotion en veux-tu en voilà et des guitares atmosphériques à ne plus savoir où donner de la tête. Un son familier, planant et prenant de bout en bout. Le riff d'ouverture de "Room 22" vous fera bondir de votre chaise, les BPM s'affolent sur "Cherophobia", l'émotion atteint des sommets sur "Moonflower", le grunge prend le dessus sur "Ill Fate pt I" ou encore la rentre dedans "Perfume Days", et le shoegaze reprend ses droits sur le sublime morceau-titre. Bordel de nom de dieu, quelle grande classe. Sans inventer un son nouveau mais en y mettant tous les ingrédients avec une classe pas possible. Wayside est à coup sûr LA découverte de cette année 2021 et une des disques qui se fera une place très haut dans les listes de fin d'année (oui oui, déjà !). A ne rater sous aucun prétexte. 

4,5/5
Recommandé si vous aimez :
Rare de Hundredth, The Things We Think We're Missing de Balance & Compsoure, Earth Is A Black Hole de Teenage Wrist, NVM

Guillaume W. 




Aucun commentaire :