mercredi 11 novembre 2020

Chronique Express : Yours Truly - Self Care

Les Australiens de Your Truly font dans le pop-punk. Est-ce que ça sonne exactement comme on pense que cela va sonner ? Complètement. Est-ce une mauvaise chose ? Non. Après, on sait dès les premières notes où on va aller. Tout jeune quatuor avec un seul EP dans sa valise, et avec une fille au chant, ça rappellera des souvenirs aux fans de Paramore. Pas du Paramore des derniers albums, mais clairement le Paramore d'All We Know Is Falling et de Riot. Près de deux mois après sa sortie, et une écoute discrète de Self Care et hop disque rangé et oublié. Oui, parce que sincèrement, il y  a tellement d'albums de pop-punk qui sortent, qu'à la fin on n'arrivent même plus à différencier les groupes. Et puis, au hasard d'une playlist, on retombe dessus et ça le fait. Bim, disque en entier dans les oreilles et cette deuxième écoute se passe bien mieux. Tellement mieux qu'on se le réécoute plusieurs fois avec un plaisir non dissimulé. La batterie est presque trop mise en avant dans le mix, mais les morceaux passent et on accroche. Rien de neuf, mais des parties rapides (''Siamese Souls", la très Tonight Alive "Together") des mid-tempos oh-so-emo (''Composure" et son super refrain) et puis des ballades un peu cheesy (''Undersize"). Bref, tout ce qu'un album de pop-punk digne de ce nom se doit d'offrir. Et là où de nombreux disques s'essoufflent après la première moitié, Self Care tient la route sur la distance, et même que cette deuxième partie de galette est la plus intéressante (les passages atmosphériques sur la très cool "Glass House", la ballade "Half Of Me", et le closer "Heartsleeve" proche des 5 minutes, envoie du bois). 10 morceaux et 38 minutes plus tard, on a pris du plaisir en écoutant ce disque. Et il donne de l'espoir pour la suite. Yours Truly est encore un peu tendre et les influences sont encore bien trop présentes. Comme pour beaucoup de groupes. Mais avec les grosses guitares, le côté poppy assumé, une performance vocale pleine de puissance de Mikaila et des mélodies parfois encore trop téléphonées mais entêtantes, le contrat est rempli. Self Care n'est pas le disque de l'année, mais il est finalement une belle surprise là on s'attendait à un disque de plus qui allait finir sur la pile des aussitôt écoutés, aussitôt oubliés. Il y a encore du boulot pour atteindre le niveau d'exécution d'un Paramore par exemple, mais Yours Truly est un groupe prometteur. A suivre donc. 

3/5
Recommandé si vous aimez :
Paramore, We Are The In Crowd, State Champs


Guillaume W. 





Aucun commentaire :