mardi 24 novembre 2020

Chronique Express : I Am The Avalanche - Dive

Le retour d'I Am The Avalanche s'est fait rapidement. Entre l'annonce du disque et sa sortie officielle, il s'est passé seulement 1 mois et demi. Pas d'attente démesurée, 3 singles balancés (les 3 morceaux qui ouvrent l'album pour faire simple) et le voici, le voilà, 6 ans après l'excellent Wolverines (qui succédait lui-même à l'excellentissime Avalanche United). Depuis leur deuxième album, le groupe a trouvé son identité sonore, à savoir un emo-punk-rock fougueux, rugueux et ultra catchy, porté par la voix reconnaissable entre mille de Mister Caruana (rappelons-le encore si besoin était, frontman de The Movielife). Et y'a pas à tortiller du cul pour chier droit, Dive est la suite de Wolverines, et c'est exactement ce dont cette année 2020 avait besoin : du simple, de l'efficace, de l'éprouvé (jusqu'à l'artwork ultra épuré). De "Better Days" ("Shall we drink to better days?") jusqu'au final tout en crescendo de "The Morning", 10 morceaux en 30 minutes tout pile, 10 tubes Avalanche-sque. Des guitares comme s'ils en pleuvaient, des choeurs terribles ("You're No Good To Me Dead", "Dive"), un mid-tempo qui aurait pu se trouver sur l'EP solo de Vinnie (''Love Song 69"), des titres plus catchy les uns que les autres (les énormes ''Are You Listening?" et "Tokyo" font partie des plus belles réussites de la bande) et un closer magnifique tout en émotion (''The Morning"). Que demander de plus ? Ce quatrième album de I Am The Avalanche est à écouter entre potes, avec une bière à la main et à chanter à pleins poumons. Et si cela n'est pas déjà le cas (au bout d'un an, ça devrait l'être), Dive ne fera que renforcer cette envie de voir la bande à Vinnie en live, tellement ces 10 morceaux sentent le whiskey et la sueur : "Tonight our worries / They're buried, they're fucking dust". Rien à ajouter, I Am The Avalanche is back baby !

4/5

Recommandé si vous aimez : The Movielife, Set Your Goals, Jawbreaker

Guillaume W. 





Aucun commentaire :