mardi 25 août 2020

Chronique Express : Ways Away - S/T

Samiam, Knapsack, Boysetsfire, Stick To Your Guns : voilà d'où viennent les membres de Ways Away. Déjà rien qu'avec un CV pareil, pas le droit à l'erreur et franchement ça calme direct. Et ça sonne comment ? Et bien, c'est simple : Sergie Loobkoff, guitariste/chanteur chez Samiam, Solea, ou encore Racquet Club a composé la quasi-intégralité de cet album. Du coup, et comme il le dit lui-même en interview, il ne sait composer que comme il le fait avec Samiam, il y a donc une certaine familiarité que l'on retrouve dans Ways Away. Mais étant donné que chacun des autres membres y a mis sa patte, on est loin d'avoir la sensation  d'écouter  des Faces B du groupe culte de Berkley, Californie. D'ailleurs dès "Dine On The Vine", l'auditeur est conquis, la voix de Jesse Barnett (chanteur de Stick To Your Guns) complétant parfaitement les velléités emo-punk de la bande. Le refrain est catchy, un bon mi-tempo pour lancer le disque, c'est juste ce qu'il faut. Et cet enchaînement avec "No Means, No Ends" un tube que Rise Against aurait rêvé d'écrire, plus agressif et qui n'a besoin que de 2 minutes 30 pour mettre tout le monde d'accord. Du coup, on navigue entre mid-tempo plus poppy (''Roam With A Ghost" tout en émotion, l'excellente "Savannah" qui aurait clairement pu se trouver sur Trips de Samiam et ce refrain jouissif bordel de nom de dieu !) et passages plus rentre dedans, mais toujours avec cette émotion dans les guitares ou dans les lignes de chant : les tubes plus imparables que l'imparable lui-même "Halfway Open" (cette ligne de basse qui reste scotchée dans le cortex frontal sans que l'on puisse s'en débarrasser) et l'excellente "Collarbone". Et réussir à terminer le disque sur  "What Are We Gonna Do About Matthew" l'un des morceaux les plus calmes de l'album, sans en faire retomber le soufflet, c'est quand même un gage de songwriting classieux. En 35 minutes, Ways Away montre déjà que ce projet en a sous le pied et prouve que le style a encore de beaux jours devant lui. Les morceaux sont simples et efficaces, sans artifices, mais construits avec une précision d'orfèvre et un sens de la mélodie bluffant, sonnant nostalgique, mais jamais daté ou dépassé. Un des gros coups de cœur de 2020 ! 

4/5
Recommandé si vous aimez :
Samiam, Solea, Rise Against


Guillaume W. 





Aucun commentaire :