mardi 14 juillet 2020

Chronique Express : Picturesque - Do You Feel OK ?

Après un premier album sorti en 2017, Picturesque revient sur le devant de la scène avec son album sophomore, celui de tous les dangers, car entre l'envie de continuer à plaire à son public et d'évoluer musicalement, la frontière est souvent fine et franchement casse-gueule. Le groupe post-hardcore à la voix haut perchée tente le coup de l'évolution vers des sphères bien plus pop ce coup-ci. C'est un peu à la mode d'ailleurs, mais peu sont les albums qui ont réussi à passer le cap sans en faire des tonnes et sans finalement s'en sortir avec les honneurs. Et malheureusement pour Picturesque, que c'est laborieux. Entre passages électro-rock (''ATTN:'' et son solo indigeste au possible) et carrément électro-pop avec grosses guitares (''Swipe'' où la voix est difficilement supportable sur le refrain et des paroles dignes d'un enfant de CP :''She said she loves me / But she don't'')  ou tentatives désespérées de faire du Twnety One Pilots (''Crimes''), le groupe se prend bien les pieds dans le tapis et ne s'en relève finalement que lorsqu'il colle au son de son prédécesseur Back To Beautiful. ''Necessary'', "OK?" ou encore ''Glass House" arrivent à capter notre attention, mais les mauvais titres sont tellement mauvais, qu'on a un mal fou à revenir sur ce disque. Et ce n'est pas ''Day By Day", ballade sirupeuse à souhait qui fera changer d'avis. En 2017, Picturesque était un groupe de post-hardcore calibré, relativement catchy mais noyé dans la masse. En 2020, Picturesque est un groupe d'électro-pop-rock avec des relents emocore qu'on a envie de très rapidement oublier. Presque aussi insupportable que le navrant Gossip de Sleeping With Sirens (qui tutoyait les sommets niveau daubesque). NEXT !
2/5
Recommandé si vous aimez :
Sleeping With Sirens, Emarosa, Too Close To Touch

Guillaume W. 




2 commentaires :

abdess a dit…

Ça fait quand même un petit moment qu'il est sortie.

Alternativ News a dit…

Y'a pas de règles pour les chroniques, on fait comme on veut :)
Sébastian D.