dimanche 10 mai 2020

Chronique Express : VAR - The Never-Ending Year

VAR, c'est un groupe islandais et The Never-Ending Year est leur premier effort. Le quatuor originaire de Reykjavik officie dans l'emo/post-rock et ces neuf titres vont vous bouleverser, c'est une certitude. "Moments" a à peine eu le temps de démarrer que la magie opère déjà. Une voix androgyne, une basse omniprésente, des guitares cristalline, une ambiance ultra atmosphérique et une émotion à fleur de peau, voilà les ingrédients que proposent le groupe. La suite ? Elle ne fera que confirmer l'énorme impression laissée par cette ouverture. ''Fearless" fait la part belle à la douceur avec une mise en avant des claviers, tandis que l'instrumentale "Drowning" sort tout droit d'un album de Sigur Rós. Mais VAR sait aussi se faire plus incisif quand le morceau l'exige comme sur ''Run'' et "Where To Find You" où les grosses guitares sont de sortie sur un refrain gigantesque, ou se faire encore plus doux avec les machines du Radiohead-esque "By The Ocean", avec toujours cette superbe voix qui navigue sur la musique. Et ce n'est pas le magnifique final de ''I Still Miss You" où cordes et guitares se mêlent dans une danse magique qui viendra inverser la tendance. Ces 4 minutes et 55 secondes d'éternité ne viennent que confirmer ce que l'on pensait déjà dès les premières notes. VAR a sorti un très grand album et The Never-Ending Year (titre tellement approprié à cette année 2020...) sera assurément très très haut sur les listes de fin d'année. A ne louper sous aucun prétexte.

4,5/5
Recommandé si vous aimez : Sigur Rós meets Moving Mountains 

Guillaume W. 




1 commentaire :

Anonyme a dit…

J'ai écouté les premières minutes de Moments et Where to Find You et j'ai accroché immédiatement. Leur musique est magnifique. Un bon groupe dans ce style ça faisait longtemps que je n'en avais pas écouté