jeudi 9 avril 2020

Chronique Express : Violent Soho - Everything Is A-Ok

Quatre ans après l'excellent WACO, les Australiens de Violent Soho reviennent avec leur cinquième album (et premier chez Pure Noise Records), Everything Is A-Ok. Violent Soho fait tout simplement partie de revival grunge qui sévit depuis plusieurs années maintenant. Et la bande fait très clairement partie du haut du panier. Avec 10 titres torchés en 35 minutes, on a choisi le simple et l'efficace. De l'autre côté de l'Atlantique, on appelle ça ''less is more'', et ça s'applique parfaitement à la musique du groupe australien. Hyper bien foutu, mélodique, tendu comme un string, catchy, et un poil nostalgique, car si ce disque était sorti en 1994, ça n'aurait pas fait débat, ça aurait cartonné sévère. Mais les chansons dans tout ça ? Pas de fioritures : basse, guitares, batterie, un chant nasillard qui fera penser à Billy Corgan (en moins clivant quand même) et un travail impressionnant sur les mélodies imparables. ''Sleep Year" mettra tout son monde d'accord en 3 minutes 28 secondes au chrono. Un seul titre et nous voilà déjà conquis. Mais ce morceau est l'arbre qui cache la forêt puisque les 9 morceaux restants sont du même calibre. Plus poppy (l'influence Smashing Pumpkins de ''Vacation Forever", les arpèges Nirvanesques de "Pick It Up Again"), ou hyper véloce ("Easy"), un poil de dissonance dans les guitares de ''Canada" et de l'excellent mid-tempo "Slow Down Sonic" et même un final country alternative des plus réussis (''A-Ok"). Avec toujours cette maîtrise absolue des codes couplets/refrains addictifs. Sans renouveler le genre, mais avec une efficacité à toute épreuve, Violent Soho envoie de la godasse et fait clairement parler la poudre avec ce nouvel album. A ne pas manquer.

4/5
Recommandé si vous aimez :
Foo Fighters meet Smashing Pumpkins in 1995

Guillaume W. 




Aucun commentaire :