vendredi 6 mars 2020

Chronique Express : The Word Alive - MONOMANIA

Sixième album pour The Word Alive, coqueluche du metalcore made in Fearless Records. Plus les albums passent, plus la bande devient mélodique, jusqu'à cette nouvelle livraison, MONOMANIA. Franchement, la bande veut bien faire : des refrains ultra catchy, des mélodies en or massif, une voix pile dans la tendance, entre screams (de plus en plus rares) et voix claire un poil éraillée, des synthés, des passages électro, une production en béton armé où rien ne dépasse, une jolie émotion arrive même à pointer le bout de son nez. Bref, la panoplie complète pour cartonner chez Hot Topic. C'est un fait, ça fonctionne comme dans un rêve. Jusqu'à ce que l'on se réveille et qu'au final plus le temps passe, plus le groupe s’aseptise et ne fasse que sonner comme les 10 000 autres groupes du genre, ni plus ni moins. Et que ces refrains tellement catchy deviennent juste hyper répétitifs sur la longueur (passé la mi-album, on assiste juste à un recyclage des mélodies) et que cette production tellement propose finisse par filer la nausée. MONOMANIA n'est même pas mauvais, mais simplement un disque sans âme et sans aucune personnalité. 

2/5
Recommandé si vous aimez : Slaves, Sleeping With Sirens, Too Close To Touch

Guillaume W. 




Aucun commentaire :