mardi 3 mars 2020

Chronique Express : Four Year Strong - Brain Pain

Four Year Strong est de retour ! Enfin ! 5 ans après un album éponyme, plutôt bon, mais sans ce petit truc qui nous avait fait vibrer sur leurs albums précédents, les 4 natifs de Worcester, Massachusetts reviennent sur le devant de la scène avec leur septième album, intitulé Brain Pain. Et le truc qui saute aux oreilles à la première écoute, c'est le côté heavy du disque : la basse cogne comme jamais, les guitares tricotent des riffs du feu de dieu et la batterie envoie le bois. D'ailleurs les deux premiers morceaux postés sur la toile à l'annonce de ce nouvel album annonçaient clairement la couleur. ''Talking Myself In Circles'' est du Four Year Strong pur jus, mid-tempo, catchy à souhait, avec un break d'enfer sur le pont, et surtout cette complémentarité vocale entre Alan et Dan. C'est fort, y'a pas à chier. ''Brain Pain'' aurait très bien se retrouver sur Enemy Of The World avec ce riff ultra heavy et metal à souhait, mais toujours à la sauce Four Year Strong. Et en fait, ces deux titres sont indicatifs du disque dans son ensemble. ''It's Cool'' l'ouvre en défonçant la porte d'entrée et on passe avec une aisance impressionnante de morceaux plus poppy (''Get Out Of My Head'', l'excellent ''Learn To Live The Lie'') à des morceaux bien rentre dedans. Et Brain Pain a finalement des allures de best-of puisqu'on a vraiment la sensation que la bande revisite son passé avec un plaisir non dissimulé (''Crazy Pills'' résonne carrément comme s'il sortait de Rise Or Die Trying, tandis que ''Mouth Full Of Dirt'' semble tout droit sorti de In Some Way, Shape Or Form et ''The Worst Part About Me" échappée d'Enemy Of The World). Mais c'est n'est pas tout. On sait que la bande est aussi capable de nous sortir des trucs bien sympas en acoustique et c'est là que la très belle ballade ''Be Good When I'm Gone'' fait son entrée avec ses cordes et son côté coin du feu hyper réussi et pourrait être un morceau des Foo Fighters. Et pour ne rien gâcher, et comme d'habitude, les mecs se sont lâchés sur le superbe artwork qui ne fait qu'ajouter de la valeur à ce disque. Brain Pain est donc une entière réussite, et certainement leur meilleur disque depuis l'intouchable (?) Enemy Of The World. Les kings de l'easycore sont de retour et sont venus remettre les pendules à l'heure avec ce très gros album. 

4,5/5
Recommandé si vous aimez : le meilleur du pop-punk et de l'easycore dans un seul et même disque.  

Guillaume W. 




Aucun commentaire :