vendredi 20 septembre 2019

Chronique Express : Cold - The Things We Can't Stop

Les trois premiers albums de Cold (bon allez 2 ½ puisque Year Of The Spider comportait déjà quelques titres bien en dessous mais quand même), c’était quelque chose. 13 Ways To Bleed On Stage, leur deuxième galette reste un monument du courant nu-metal / post-grunge. 19 ans plus tard, 8 ans depuis le plus qu’oubliable Superfiction et 10000 changements de line-up plus tard, la bande à Scooter Ward revient avec The Things We Can’t Stop, son sixième album. Cold n’a jamais eu autre chose qu’un succès d’estime quand un Staind a cartonné, dans le même genre, et pas forcément mieux d’ailleurs. Malgré tout, la bande a continué son petit bonhomme de chemin et cette nouvelle livraison était attendue. On s’attendait à un album sombre, torturé, guitares rugissantes. Bah bordel, on ne rugit pas franchement beaucoup… Il faut carrément attendre le septième morceau de l’album pour que ça s’énerve un peu avec "Without You" qui effectivement fait carrément plaisir pour ce côté retour aux sources. Malheureusement, ce sera à peu près tout... Les mid-tempo sont trop nombreux, sont trop longs, les premiers passent ("Shine", "Snowblind" et "The Devil We Know" sont sombres comme il faut), mais on finit par s’ennuyer au bout de la cinquième chanson où rien ne se passe. Une reprise de Snow Patrol ("Run"), totalement inutile. L’émotion est bien présente dans la voix, mais malgré un piano omniprésent sur la fin de la galette, on ne peut plus cacher notre déception et ces 45 minutes paraissent malheureusement bien longues. Si les morceaux pris à part tiennent la route, sur l’ensemble d’un disque, qu’est-ce qu’on s’emmerde. The Things We Can’t Stop n’est même pas un mauvais album, c’est juste un album où rien ne se passe et qui ne fait que confirmer le déclin du groupe depuis A Different Kind Of Pain. Et c’est bien dommage. 

2,5/5 
Recommandé si vous aimez : Staind, le post-grunge, les ballades, les araignées

Guillaume W.



Aucun commentaire :