mercredi 30 mai 2018

Live Report : State Champs + Knuckle Puck + Stand Atlantic @ La Maroquinerie, Paris - 23/05/18

Gros programme pop-punk à Paris en cette fin de mois de mai : State Champs, Sleeping With Sirens et Trash Boat jouaient chacun en tête d’affiche sur deux soirs. De quoi organiser un mini-Slam-Dunk à la parisienne ! Pour commencer, rendez-vous était donné le mercredi 23 mai à La Maroquinerie, avec les New-Yorkais de State Champs.


Ce sont les Australiens de Stand Atlantic qui donnent le coup d’envoi des festivités. Face à eux, une foule dont ils n’ont pas à rougir – même si la salle n’est qu’à moitié pleine, le public est motivé, et nous comptons un certain nombre de connaisseurs dans les premiers rangs, qui se font un plaisir de reprendre les paroles en chœur avec la chanteuse Bonnie Fraser.

Le set dure à peine plus d’une vingtaine de minutes, ce qui est suffisamment court pour ne lasser personne, et suffisamment long pour que nous ayons tous envie que ça dure encore un tout petit peu plus longtemps… Surtout que, avouons-le, c’est plutôt rare d’avoir à faire à une frontgirl.

Ensuite, c’est au tour de Knuckle Puck de prendre le relai. Originaire de Chicago, la formation aime de toute évidence beaucoup l’Europe (ou, en tout cas, on l’espère pour eux), car nous avons eu la chance de les voir un paquet de fois au cours de ces dernières années. Ils avaient d’ailleurs accompagné State Champs lors de leur première venue dans la capitale, le 29 septembre 2015.



Sur scène, c’est toujours la même énergie que l’on retrouve, et des échanges réguliers entre le frontman Joe Taylor et ses fans, qui connaissent bien entendu toutes les chansons sur le bout des doigts. Une bonne dizaines de morceaux plus tard, le show s’achève sur "Pretense".



Profitant d’un coucher de soleil tardif, les fans sortent encore sur la terrasse profiter de l’air frais, mais tous rentrent avant 21h15, heure annoncée du début du set pour la tête d’affiche de la soirée, State Champs.



Et ça tombe bien, car le groupe est à l’heure ! C’est le tube "All You Are Is History" qui ouvre le set, histoire de mettre tout le monde dans l’ambiance illico. Ça saute aussi bien sur scène que dans la fosse, et l’hystérie générale monte encore d’un cran avec les premières notes de "Losing Myself".

 
Dans l’ensemble, le public est relativement jeune et majoritairement féminin, mais les plus expérimentés des fans du groupe montrent la marche à suivre en lançant l’un ou l’autre circle pits. Personne ne reste de marbre face à l’énergie communicative de Derek DiScanio et sa bande (pour ma part, j’avoue que je ne suis pas restée de marbre face à son t-shirt Justin Bieber, que vous avez pu apercevoir sur nos stories Instagram si vous avez eu la bonne idée de nous suivre là-bas aussi).



Quand le chanteur demande qui a déjà vu State Champs en live, on réalise que seule la moitié de la salle était avec nous sur les dates précédentes. La preuve que la formation américaine attire toujours de nouvelles têtes, concert après concert ! (Ce qui est une bonne chose, car pour rappel, State Champs sera de retour à Paris le 11 novembre !)


Petit retour en arrière avec "Simple Existence", un extrait du premier album du groupe, avant de faire un grand bon dans le temps et de découvrir leur nouveau single Dead and Gone, sorti juste avant le show. La plupart des fans des premiers rang connait déjà les paroles par cœur, et ce sera aussi le cas un peu plus tard dans le set avec Crystal Ball, l’autre nouvelle chanson de State Champs qui figurera sur l’album Living Proof (sortie prévue le 15 juin).

 
Les morceaux s’enchaînent relativement vite, si bien que quand Derek annonce qu’il ne reste que trois chansons, on a l’impression que le concert n’a duré qu’une vingtaine de minutes. Mais State Champs a joué seize morceau ce soir-là, ce qui est tout à fait honorable et nous accorde plus d’une heure de set.

 
Après le tube "Elevated", le groupe quitte la scène sous des acclamations ultra-enthousiastes… et il ne lui faut pas trente secondes pour revenir pour un dernier tour de piste avec Secrets, un autre « classique ». Juste le temps de donner ce qu’il nous reste de voix.

 
On sort complétement satisfaits de ce show (et pas mal trempés, pour certains), toujours pas lassés de revoir State Champs, ou Knuckle Puck, et avec une très bonne surprise pour Stand Atlantic. La cerise sur le gâteau, c'est qu'en prime on remettra le couvert dès le lendemain pour une nouvelle soirée pop-punk, mais cette fois à La Machine du Moulin Rouge et en compagnie de Sleeping With Sirens, Chapel et Chase Atlantic (difficile de ne pas s'y perdre avec tous ces Atlantics, d'ailleurs). Le report de cette autre soirée sera en ligne très vite !

 
State Champs sortira son nouvel album Living Proof le 15 juin et sera de retour à Paris le 11 novembre, ne manquez pas ces deux événements !

Merci à Alternative Live pour cette belle soirée, et pour la perspective des retrouvailles avec le groupe dès cet automne :)

Texte : Laurie B.
Photos : Mathilde M.


Setlist State Champs :
All You Are Is History
Losing Myself
Simple Existence
Dead and Gone
Slow Burn
Eyes Closed
Deadly Conversation
All or Nothing
Crystal Ball
Remedy
Critical
Breaking Ground
Nothing's Wrong
Easy Enough
Elevated
---
Secrets







Aucun commentaire :