mercredi 21 mars 2018

Chronique Express : Fickle Friends - You Are Someone Else

C’est marrant cette nouvelle génération qui n’a d’yeux que pour les années 80’s. C’est compréhensible pour des personnes nées dans les 80’s, qui recherchent la nostalgie, retrouver ce qu’ils aimaient quand ils étaient gamins (il n’y a qu’à voir la série Stranger Things qui fait un carton, et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres). Fickle Friends ont une vingtaine d’années et leur culture est donc plus ancrée dans les 90’s. Pourtant, à l’écoute de leur premier album, les natifs de Brighton, Angleterre, on a l’impression d’entendre un groupe tout droit sorti de l’année 1986. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil rapide à la pochette hyper colorée et tout droit tirée d’une scène de Miami Vice, pour être transportés 30 ans en arrière. Avec bonheur d’ailleurs. Cette batterie qui sonne synthétique, ces synthés, ces guitares, cette basse, cette voix pleine de sensualité, tout est réuni. Fickle Friends aime The 1975, c’est une évidence. Cette pop rock 80’s fait des ravages et le groupe a parfaitement compris comment surfer sur cette vague avec réussite. Dès "Wake Me Up", la bande vous accroche pour ne plus vous lâcher. Une folle envie de bouger vos corps va se faire sentir dès les premières notes. Et les 15 titres suivants ne changeront pas la donne. "Glue", "Lovesick", "Hello Hello" ou encore "Brooklyn" sont des tubes groovy et dansants, "Swim" et sa guitare imparable sur le refrain, l’electro-pop "Bite", les ballades "Hard To Be Myself" et "Heartbroken", la Cure-sque "Say No More", toute la panoplie du tube 80’s est présente et le talent du groupe est indéniable. You Are Someone Else a tout pour être un des albums révélations de cette année 1986… heu non 2018. On leur reprochera d’être encore trop influencés par les groupes dont ils sont eux-mêmes fans, et qu’avec 16 titres, on a droit à quelques longueurs. Pour le reste, Fickle Friends a réussi son pari de proposer un album moderne et accrocheur de bout en bout. 

4/5 
Recommandé si vous aimez : The 1975, After Laughter de Paramore, Lights

Guillaume W. 




1 commentaire :

Anonyme a dit…

"on a l’impression d’entendre un groupe tout droit sorti de l’année 1986"

"Pour le reste, Fickle Friends a réussi son pari de proposer un album moderne"

okkkkkk :P