dimanche 19 novembre 2017

Chronique Express : Movements - Feel Something

Derrière ce patronyme des plus simples se cache quatre Californiens qui viennent juste sortir leur premier album via Fearless Records. Movements auraient très bien faire partie du roster de Run For Cover ou No Sleep Records tant leur son est proche de la scène indie/emo/grunge qui fait fureur depuis quelques années. Ce qui fait la force principale de la bande, c’est cette capacité à créer une musique hautement émotionnelle à partir d’un mélange d’influences évidentes et futées. Dès "Full Circle", sa mélodie entêtante et sa partie tout en spoken word, on sait que nos oreilles vont vibrer. Ce n’est pas "Third Degree" et son refrain absolument sublime qui nous fera changer d’avis. Il y a une maturité hallucinante chez Movements malgré leur jeune âge et un souci de toujours trouver l’émotion dans leurs textes et dans leur musique. "Colorblind" en est l’exemple parfait et bon sang cette présence vocale est juste impressionnante de maîtrise. Que ce soit dans les moments les plus apaisés ("Daylily", l’acoustique "Fever Dream", l’ultra émotionnel "Submerge") ou dans les moments les plus rentre dedans ("Suffer Through", "Under The Gun"), Feel Something sonne toujours juste et aventureux. Cette souffrance que l’on ressent, cette façon d’être constamment à la limite de la rupture et à fleur de peau (les passages hurlés de "The Grey") reflètent parfaitement leur musique. Il y a quelques erreurs de jeunesse bien sûr (le côté répétitif de certains morceaux dans la deuxième moitié de l'album par exemple) et l’ombre des influences est encore un peu trop présente parfois, mais si Movements confirment leur énorme potentiel dans le futur, ils feront partie des incontournables de la scène. Feel Something porte son nom à merveille et nous fait entrer dans l’univers extrêmement riche de la bande. A ne pas manquer. 

4/5 
Recommandé si vous aimez : Seahaven, Balance & Composure, mewithoutYou

Guillaume W. 



Aucun commentaire :