mercredi 4 octobre 2017

Chronique Express : The Movielife - Cities In Search Of A Heart

14 ans ! 14 putain d’années pour que les cultissimes The Movielife remettent le couvert. Après Forty Hour Train Back To Penn, sorti le 25 février 2003, le groupe a décidé de se séparer en plein succès le 29 septembre de la même année. 2 groupes se sont formés sur les cendres de la bande : I Am The Avalanche et Nightmare Of You. Alors que le 1er a continué sur la lancée du style de The Movielife, le 2nd s’est totalement affranchi de tous les éléments punk et emo pour se concentrer sur une pop proche des Cure et des Smiths. Il aura fallu attendre 2011 pour revoir le groupe sur scène et 2014 pour voir l’annonce d’une reformation. Alors en 2017, qu’attendre de The Movielife ? Si vous étiez fans de This Time Next Year et de son successeur, mais que I Am The Avalanche vous a laissés de marbre, passez votre chemin car les 10 titres et 27 courtes minutes de Citites In Search Of A Heart ne ressemblent en rien à ce que le groupe a pu sortir auparavant. Attention toutefois, les guitares sont lourdes et bien mises en avant, la voix de Vinnie Caruana n’a rien perdu de sa puissance et les mélodies font mouche. "Ski Mask" et "Mercy Is Asleep At The Wheel", les deux morceaux d’ouverture tapent fort et font clairement penser à au dernier album de I Am The Avalanche, tandis que "Ghost In The Photographs" et "Sister Saint Monica" ne se seraient pas trouvé perdu sur un album de Weezer. Si 2 titres acoustiques méticuleusement placés (en 5ème et 10ème position) viennent adoucir l’ensemble de bien belle manière, le reste ne cessent de relancer la machine. Alors oui, la question qui va se poser comme toujours est de savoir si cette nouvelle livraison est aussi bonne que ces prédécesseurs ? En près de 15 ans, de nouvelles influences ont fait leur apparition et si cet album était paru sous le nom de I Am The Avalanche, personne n’aurait eu quoi que ce soit à dire. Cities est un très bon album, et on espère juste qu’il ne s’agit pas d’un one shot avant une nouvelle séparation. Car il est clair que ces 27 minutes sont bien trop courtes et appellent à une suite encore meilleure. 

4/5
Recommandé si vous aimez : I Am The Avalanche, Weezer, Taking Back Sunday

Guillaume W. 



Aucun commentaire :