lundi 29 mai 2017

Chronique Express : Linkin Park - One More Light

Linkin Park n’ont jamais été effrayé de défrayer la chronique en proposant des albums totalement différents du son qui ont fait leur succès. A Thousand Suns avait grandement divisé les fans et les critiques, certains le considérant comme un sommet créatif digne de Kid A de Radiohead et d’autres le considérant comme une merde sans nom. Mais là où A Thousand Suns réussissait néanmoins à rendre nos oreilles curieuses, One More Light est simplement un album chiant. Ultra pop, ultra calibré, ultra lisse (ce n’est pas surprenant, le groupe ayant toujours sonné très gros depuis Hybrid Theory), ces 11 nouveaux titres ne sont ni de la bonne pop radiophonique, ni un bon album de Linkin Park. On ne trouve guère de guitare et de batterie, si ce n’est sur le morceau d’ouverture. Pour le reste, on est plus proche de l’encéphalogramme plat que d’un groupe à la créativité débordante. En 2017, le bande confond prise de risque et ennui profond, à tel point qu’on s’est même demandé si les titres postés en avant-première n’étaient pas une blague ("Heavy" n’était finalement pas si mal en comparaison à ce qui a suivi). On se doutait bien que Hybrid Theory n’était plus qu’un lointain souvenir et c’est normal (un Hybrid Theory 2.0 ne fonctionnerait pas de toute manière), mais là, on se demande quand même bien comment ils ont pu proposer un son aussi pauvre et téléphoné. C’est pas One More Light qu’il aurait dû s’appeler cet album, mais Lights Out

1,5/5 
Recommandé si vous aimez : vous faire chier et/ou si vous êtes ultra fan du groupe (et encore)

Guillaume W. 



8 commentaires :

Anonyme a dit…

Franchement je trouve la critique dure avec cet album....alors oui ce n'est pas du Linkin Park tel qu'on la connu, néanmoins je trouve qu'ils ont eu les cojones d'ouvrir encore un peu plus leur palette, et je trouve cette prise de risque payante. Franchement si on ne sait pas que c'est Linkin Park, beaucoup de monde se prendrait à trouver cet album des plus agréables à écouter, et c'est mon cas, je fais abstraction du nom du groupe pour ouvrir un peu plus mon esprit est donné sa chance à cet album....et franchement je le trouve bon, très bon même après plusieurs écoutes. Alors bravo à Linkin Park, qui continu de nous surprendre.....et moi j'aime les surprises, je n'aime pas écouter tout le temps la meme chose.

Anonyme a dit…

L'objectivité des journalistes dans toute sa splendeur

Docteur Chapka a dit…

Non, cet album est d'un chiant, le chroniqueur à raison, faut pas pousser non plus... Prendre des risques, c'est bien mignon, mais c'est pas nécessairement une bonne chose. A Thousand Suns à été une prise de risque, mais celui ci, c'est juste de la complaisance. Y'a qu'à écouter ce qu'ils disent de ceux qui osent "basher" cet album. J'ai toujours été un enorme fan de Linkin Park, mais là, non, c'est un zéro pointé, une soupe fade.
Ils ont suivi le chemin de nombreux groupes : Coldplay, Maroon 5, même Kyo s'y sont mis. Des groupes qui n'ont de rock que les instruments avec lesquels ils s'affichent, mais qu'on peine à entendre en studio.

Anonyme a dit…

C'est pas un journaliste c'est un chroniqueur imbécile il donne son avis c'est normal

Anonyme a dit…

Une prise de risque vraiment ???

LP veut suivre la mode et ça c'est franchement pénible ! Non vraiment ce groupe me déçoit de plus en plus ! A mort la pop !

Guillaume a raison !

Anonyme a dit…

tout a fait d'accord avec le chroniqueur!

Anonyme a dit…

Rien à ajouter ...

Anonyme a dit…

Leur meilleur album depuis Minutes to midnight !