jeudi 6 avril 2017

Dossier : 10 ans après, le retour de Pleymo !

« On s'est donné rendez-vous dans quelques années... ». Tous les fans inconditionnels de la Team Nowhere se souviennent de cette phrase prononcée par le chanteur Mark Maggiori lors d’une interview au printemps 2007. Depuis, le temps a passé et le retour promis de Pleymo n’est jamais arrivé…

Au fur et à mesure que la plupart des sides projets des différents membres ont pris fin, l’existence du groupe est même sortie de la plupart des esprits. La curiosité n’étant ravivée qu’a l’occasion de rares posts sur les réseaux sociaux, poissons d'avril, ou le dépoussiérage des étagères de CDs dans nos chambres d’ados. C’était sans compter cette annonce du 28 mars 2017 qui, sans crier gare, nous remet Pleymo sur scène aussi vite qu’ils sont partis. C’est l’occasion de se lancer dans une petite visite des couloirs du temps. Sortez les Swiffers et vos combinaisons de peintre à l’effigie Playmobil !

1998 / 1999



Après avoir écumé les cafés concerts les plus obscurs de la région parisienne, le groupe se lance dans l’enregistrement de leur premier album, Keçkispasse? Les membres de Pleymo sont de véritables précurseurs en terme de langage SMS et autres argots en tous genres. L’urgence d’un album réalisé à l’arrache se ressent de bout en bout. Des lyrics écrits sur un coin de table posés sur une bande son crade et dissonante au possible rappelant le Three Dollar Bill, Y'all de Limp Bizkit sorti deux ans plus tôt. On est en plein "Nawak" comme le groupe aime le répéter. La majorité des fans seront d’ailleurs gagnés seulement quelques années plus tard. Pour l’heure, les thèmes centraux sont le sexe, les mangas, les potes et la critique d’une société de consommation pervertie. Sillonnant les routes de France et conscients de leur chance, les jeunes rapcoreux imaginent déjà l’après à mesure qu’ils gagnent en expérience. Ils savent qu’il faudra taper un niveau au-dessus pour continuer à exister.




2002
Une simple écoute de l'introduction "Dr Volodim Tank" suffit à se retrouver plongé au début des années 2000. Beaucoup de fans ont découvert le groupe via le sampler Rock Sound et le titre "World", qui fera grandir l’attente avant la sortie officielle de Episode 2 : Medecine Cake. Au rythme d’un gros son, propre et moderne, c’est une révélation. Entendre sa langue maternelle sur du pur son nu-metal à l’américaine relève du rêve pour les ados français que nous sommes. C’est maintenant la réalité avec la Team Nowhere.



Ajoutez à cela l’histoire d’un petit groupe ayant réussit à signer sur la major Sony et vous avez de quoi provoquer de la jalousie à la hauteur de la prouesse. Le groupe arrive à manier parfaitement son image tout long de la tournée. Des tenues colorées reconnaissables entre milles, des bannières géantes en arrière plan sans oublier le passage au Japon. Si le pari était de marquer les esprits, il est réussi !

2003 / 2004



Moins de 2 ans après, le groupe est déjà de retour avec un troisième CD alors que leur potes d’Enhancer viennent tout juste de sortir leur deuxième album. Le rythme impressionne pour une bande décrite comme feignante par leurs détracteurs. Le changement est radical. Exit les délires bariolés et les argots à tout va. Rock présente un son plus épuré, prenant ses distances avec un mouvement nu-metal pourtant encore en vogue aux US. Abordant des thèmes plus matures au fil d’un son plus raffiné à la fois dans les constructions et les arrangements : Pleymo à clairement une nouvelle fois un coup d’avance sur la scène française. Sans inquiéter le "star système" en place, ça sera l’occasion pour eux de faire leurs premiers pas à la télé (Vivement Dimanche, Top of the Pops). Une occasion de plus de se démarquer.



La tournée Rock se terminera sur un DVD live du concert au Zénith de Paris intitulé « Ce soir c'est grand soir ». C’est l’occasion de découvrir en live leur nouveau single co-écrit avec Benoit Poher de Kyo. Cette ouverture pop laisse-elle entrevoir la nouvelle direction du groupe ? Il faudra s’armer de patience pour le savoir car finalement, les Pleymo prendrons une pause bien méritée afin de se concentrer sur l’écriture du prochain album.


2006



Ils sont de retour avec Alphabet Prison, album concept, format auquel nous sommes maintenant habitués. Cet album mêle la puissance des débuts à la précision du précédent album. Le cocktail est terriblement efficace et moderne. Pleymo fait du Pleymo pour le plus grand plaisir des fans tout en explorant de nouveaux horizons sans aucun complexe. La production profonde sur des titres comme "Vanité", "Adrenaline", ou "Sept" fait mouche. Le groupe a mis les choses en ordre et peut quitter la scène en ayant le sentiment d’avoir accompli un beau parcours après une dernière tournée française. A default d’avoir marqué l’histoire de la musique, ils ont marqués à coup sûr toute une génération de kidz, la génération Team Nowhere.




2018

Pleymo revient dans l’arène. On est forcément un peu nostalgique mais également fébriles à l’idée de découvrir le rendu. Que doit-on attendre d’une musique fortement marquée par une époque ? Arriverons-ils à entraîner une fois de plus un Braveheart massif au Trianon le 23 mars 2018 et à L'Olympia de Paris le 31 mars ? Une tournée de 20 dates est également pressentie. Simple anniversaire ou véritable redémarrage ? Qui sera en première partie ? Enhancer ? Wünjo ? Watcha ??? Sortez-vos hoodies Team Nowhere et rejoigniez- nous pour vivre ce moment.

Facebook Pleymo






Aucun commentaire :