mardi 21 février 2017

Live Report : PUP + Newmoon @ Espace B, Paris - 29/02/17

Il fallait avoir de la chance pour être de la partie ce soir à l’Espace B de Paris. En effet, à notre grande surprise, c’est à un concert à guichet fermé auquel nous avons assisté ce soir, réunissant les punks festifs de PUP, et les shoegazers classieux de Newmoon. Un line-up très contrasté, mais garantissant une soirée de qualité. Surtout en ce qui concerne les Canadiens, vous dira une grande partie du public, venu spécialement pour eux.  On les comprend, tant leur musique est revigorante et tant leur set l’a été ! Forcément, tout le monde était là pour l’ouverture des portes pour être sûr.e d’entre bien placé.e pour le concert. De quoi assurer aux Belges qui ouvraient la soirée un public conséquent.

Malheureusement, des circonstances de type « client TRÈS long et pénible » m’auront fait louper un train, et j’ai ainsi loupé la prestation de Newmoon. J’étais très curieux de voir comment le public allait réagir à cet univers musical vaporeux et éthéré, bien loin de celui PUP, beaucoup plus proche de Nothing et de Turnover, entre autres. A-t’il été réceptif ? En tout cas, les copains – copines présent.e.s ont plutôt aimé leur set et leur univers, et ont ainsi été curieux – curieuses d’en découvrir plus en rentrant chez eux. Une chouette nouvelle pour ces messieurs ! La prochaine fois que le groupe joue à Paris, c’est promis, AN sera là ! Un petit duo avec nos chouchous locaux de Paerish serait plus que souhaité ;)

En tout cas, le timing était parfait pour ne rien rater de PUP. Bon, ça s’est joué à 2 minutes près, mais c’était OK ! Il était difficile de trouver une bonne place tant l’Espace B était bondé, c’est au milieu de la foule que j’ai vu le groupe arriver sous les acclamations de l’audience, commençant son set par les deux premiers titres de l’album The Dream Is Over, le disque qui a définitivement confirmé le statut et la force de la musique des garçons. Tout le monde a d’emblée commencé le sing-along, et autant le dire tout de suite : cela s’est poursuivi jusqu’au bout du concert. Sur les tubes du groupes tels que "Reservoir", "DVP" ou encore "Sleep In The Heat", une bonne moitié de la salle s’est lancée dans des pogos continus, dans une chaleur qui devenait de plus en plus pesante. Le gros défaut de l’Espace B. Mais un jeune homme disait que « c’est dans la tête tout ça ! ». C’est vrai qu’en hiver, techniquement, ça fait du bien. Mais quand on est habillé pour contrer l’hiver dans une petite salle où le climat était bouillant, c’était un peu plus concret et pénible que ça.

Mais qu’importe, il suffisait de se reconcentrer sur la prestation sans faille de PUP, et seule la chaleur du cœur ressortait, celle que nous transmettait les musiciens via leur sympathie, leur énergie, leur entrain. De vraies machines de guerre : que ce soit la chaleur, la fatigue, rien ne les arrêtaient, l’intensité restait constante tout au long du show ! Et ce n’était pas évident vu la configuration de la salle. Le seul stop inopiné a été lorsqu’une spectatrice a demandé un peu d’aide au groupe pour retrouver son iPhone… Il n’a pas fallu une minute pour que les kids parisien.ne.s le lui retrouvent, et la fête a repris son plein. En finissant son set sur "Old Wounds"le morceau le plus percutant, voire même violent, du dernier disque, les Canadiens ont mis les cordes vocales et les muscles des spectateurs - spectatrices à rude épreuve, déclenchant des derniers pogos dans une chaleur moite. C’est ainsi que les gaziers sont partis, sous les acclamations d’un public comblé, si bien qu’il était dur de quitter la salle… On a été mis au bout de nos forces, mais on en voulait encore ! C’est ça PUP, c’est toujours plus d’énergie et de fun. Qui avait envie de reprendre les métros gris et les routes sombres après ça ?

Guillaume D.

Merci à Alternative Live !

Setlist PUP :

If This Tour Doesn’t Kill You, Then I Will
DVP
Dark Days
My Life Is Over and I Could’n Be Happier
Doubts
Back Against the Wall
Sleep In The Heat
The Coast
Guilt Trip
Mabu
Yukon
Familiar Patterns
Reservoir
Old Wounds

Facebook Newmoon
Facebook PUP





Aucun commentaire :