jeudi 29 décembre 2016

Les Tops 2016 des rédacteurs d'Alternativ News

Encore une année de plus au compteur pour Alternativ News et qui dit fin décembre, dit bien évidemment publication des tops de l'année de tous les rédacteurs du webzine. On vous laisse donc découvrir nos listes dans le post complet, qui comprennent nos 20 albums et 5 EP préférés de 2016, nos plus grosses déceptions de l'année, mais aussi nos attentes pour 2017. Bonne lecture !
Sébastian D.
rédacteur en chef

2016, année tant attendue... et toujours pas d’album de Tool ! Une grande majorité de grosses machines de notre scène se sont manifestées et ont sorti, avec plus ou moins de réussite, un nouvel effort et on peut largement dire que cette année musicale a été carrément bonne vis-à-vis des précédentes. Le choix a été assez difficile parmi les quelques 600 albums écoutés pour moi et beaucoup d'autres auraient sûrement mérité leur place dans ce top. Quoiqu'il en soit, les temps changent mais les émotions transmises par la musique restent les mêmes et sont le remède indéniable à (une partie) des problèmes de nos vies. Un conseil, soyez ouverts, curieux et prenez le temps de découvrir toutes les merveilles dont Alternativ News vous parle tout au long de l'année. En route pour 2017 avec une belle liste de sorties prometteuses...

LP
1. Deftones – Gore
2. The Dillinger Escape Plan – Dissociation
3. Jimmy Eat World – Integrity Blues
4. blink-182 – California
5. Ignite – A War Against You
6. The 1975 – I Like It When You Sleep, For You Are So Beautiful, Yet So Unaware Of It
7. Thrice – To Be Everywhere Is Not Be Nowhere
8. Radiohead – A Moon Shaped Pool
9. Korn – The Serenity Of Suffering
10. Say Anything – I Don’t Think It Is
11. VOLA – Inmazes
12. Nothing – Tired Of Tomorrow
13. Polyenso – Pure In The Plastic
14. Weezer – White Album
15. Killswitch Engage – Incarnate
16. Nerf Herder – Rockingham
17. Billy Talent – Afraid Of Heights
18. Periphery – III: Select Difficulty
19. This Wild Life – Low Tides
20. Colt Silvers – Swords 

EP
1. The White Noise – Aren't You Glad
Pierce The Veil – Misadventures
2. Homesafe – Evermore
3. Nine Inch Nails – Not The Actual Events
4. The Chasers – Second Heart
5. Speak The Truth... Even If Your Voice ShakesS/T


 
Tool
Incubus
Glassjaw


Guillaume W.
bras droit

2016 aura été une bonne année musicale. Probablement la meilleure depuis 5 ou 6 ans d'ailleurs. Mais comme d'habitude, le très gros lot de supers disques a côtoyé des déceptions cuisantes de la part de grosses attentes. Quelques surprises et des talents confirmés, sans plus attendre voici mon top 2016.
LP
1. Jimmy Eat World – Integrity Blues
2. The 1975 – I Like It When You Sleep, For You Are So Beautiful, Yet So Unaware Of It
3. Bob Mould – Patch The Sky
4. Somos – First Day Back
5. Into It. Over It. – Standards
6. blink-182 – California
7. Butch Walker – Stay Gold
8. Moose Blood – Bliush
9. Young And Heartless – Stay Away
10. Wolves At The Gate – Types & Shadows
11. Mat Kerekes – Luna & The Wild Blue Everything
12. Safe To Say – Down In The Dark
13. Apologies, I Have None – Pharmacie
14. Real Friends – The Home Inside My Head
15. Thrice – To Be Everywhere Is To Be Nowhere
16 - Weezer – White Album
17. Face To Face – Proctection
18. Nothing – Tired Of Tomorrow
19. Touché Amoré – Stage Four
20 - Yellowcard – S/T
EP
A Day To Remember Bad Vibrations
1. Homesafe – Evermore
2. Crucial Dudes – Shitty Wizard
3. Boys Night Out – Black Dogs
4. Athletics – When To Run, Where To Hide
5. Speak The Truth... Even If Your Voice Shakes – S/T



Acceptance
Turnover
Andrew McMahon

Laurie B.
live reports / interviews

Résumer 2016 en quelques lignes c’est un peu difficile. D’énormes souvenirs de concerts, de festivals (Warped Tour, Download France, Longlive Rockfest), mais aussi d’interviews – une trentaine réalisée cette année. Il y a eu quelques découvertes, quelques coups de cœur, le grand retour de groupes emblématiques, mais avec le recul j’ai plutôt l’impression que la plupart des groupes n’ont pas osé prendre trop de risques, restant tranquillement dans leur zone de confort sans proposer quoi que ce soit de révolutionnaire. Ce n’est pas forcément une critique, car beaucoup d’albums étaient très bons quand même, mais peu d’entre eux m’ont fait décoller.
En ce qui concerne la « déception », j’ai eu du mal à choisir un album, j’aurais préféré pointer du doigt le retour de Danny Worsnop au sein d’Asking Alexandria ou encore le départ de Luke Holland de The Word Alive mais c’était hors-sujet (donc pardon à Tonight Alive, je vous aime bien sur scène mais là c’était un peu bof-bof ce que vous nous avez pondu).
Quant à l’année qui se profile, j’espère qu’elle nous réserve de belles pépites – là aussi, j’ai eu du mal à ne choisir que trois « attentes ». Avec au programme, de nouveaux festivals, un planning concerts déjà pas mal chargé, et surtout le retour de mon groupe préféré, Linkin Park, à la fois dans les bacs et sur le sol français. 

LP
1. The 1975 – I Like It When You Sleep, For You Are So Beautiful Yet So Unaware Of It
2. Asking Alexandria – The Black
3. blink-182 – California
4. Capsize – A Reintroduction: The Essence Of All That Surrounds Me
5. The Word Alive – Dark Matter
6. Architects – All Our Gods Have Abandoned Us
7. Of Mice & Men – Cold World
8. Mothxr - Centerfold
9. Pierce The Veil – Misadventures
10. Jimmy Eat World – Integrity Blues
11. Yellowcard – S/T
12. Young Guns – Echoes
13. Avenged Sevenfold – The Stage
14. Metallica – Hardwired… To Self-Destruct
15. Normandie – Inguz
16. Casey – Love Is Not Enough
17. Beartooth – Aggressive
18. Green Day – Revolution Radio
19. To The Rats And Wolves – Dethroned
20. With Confidence – Better Weather
EP
1. Last Train – Fragile
Tonight Alive – Limitless
2. Sykes – Younger Mind
3. 7 Years Back – Heartdust
4. The Blackmordia – Slaves Of Barong
5. The Weekend Classic – When You Had Nothing


Linkin Park
PVRIS
Counterfeit


Alexandre M.
live reports / chroniques

Les pointures attendues en 2016 sont au rendez-vous et surprennent toujours autant (Frank Ocean, Radiohead en tête, suivis par Gojira, The 1975, ou même ce très cher Kanye West), mais de nombreuses surprises sont également venues se greffer avec insistance au wagon de tête pour égayer de bien belle manière cette superbe année musicale. Il s’agit de la pépite Anderson Paak, petit protégé de Kendrick Lamar, qui livre une merveille auditive, teintée de hip-hop moderne influencé de groove et de soul autant que de ressources électroniques retentissantes, comme de la merveille mélodique post-punk/noise venue tout droit de Vancouver : White Lung.
De nombreux artistes étaient attendus au tournant et explosent également de fort belle manière : Schoolboy Q, lui aussi porte-étendard du maestro de Compton avec qui il partage le label Top Dawg Entertainment, The 1975 qui confirment merveilleusement bien le talent qu’on leur imputait trois ans auparavant, ou encore monsieur Chance et ses sonorités gospel.
A noter également le retour au premier plan du skate-punk des années 90 avec trois excellents disques : le superbe Revolution Radio ou Billie Joe Armstrong et sa bande revenant à ses premiers amours, l’excellent California des blink qui met sur la touche Delonge, faut-il le rappeler, et surtout le violent 13 Voices de Sum 41.
Il sera en conséquence difficile de faire mieux pour 2017, mais on lui laissera néanmoins le bénéfice du doute quant à la recrudescence de richesse et de diversification (voire de rapprochement) entre des genres musicaux aux noms de plus en plus uniques et, donc, aux frontières de plus en plus minces.

LP 
1. Frank Ocean – Blonde 
2. Kanye West – The Life Of Pablo 
3. Radiohead – A Moon Shaped Pool 
4. Anderson Paak – Malibu 
5. Blood Orange – Freetown Sound 
6. YG – Still Brazy 
7. White Lung – Paradise 
8. Schoolboy Q – Blank Face LP 
9. Kaytranada – 99,9% 
10. Gojira – Magma 
11. The 1975 – I Like It When You Sleep, For You Are So Beautiful Yet So Unaware Of It 
12. Chance The Rapper – Coloring Book 
13. The Naked & Famous – Simple Forms 
14. Rihanna – ANTI 
15. Alicia Keys – Here 
16. Bruno Mars – 24k Magic 
17. M83 – Junk 
18. Metallica – Hardwired... To Self-Destruct 
19. Empire Of The Sun – Two Vines 
20. Post Malone – Stoney 
EP
Bastille – Wild World
1. serpentwithfeet  blisters 
2. Massive Attack – Ritual Spirit 
3. ABRA – Princess 
4. Ghost - Popestar 
5. Perturbator – The Uncanney Valley


 
30 Seconds To Mars
Tool
The Chain Gang Of 1974


Guillaume D.
live reports / chroniques

Sur tous les points, 2016 fût une année tragique, et l’a été jusqu’au bout. Heureusement, sur la scène alternative, le constat est bien moins amer, et on a pu se faire plaisir en fouinant dans les divers courants du punk, du hardcore, du post. Fatalement, ce flot continu d’horreur et de désillusion a inspiré certains courants de la scène, ayant eu pour conséquence directe le buzz tumultueux d’un petit groupe qui a sorti pour moi l’EP de l’année : G.L.O.S.S, un groupe majoritairement composé de punks qui mettent à terre la construction sociale du genre, et qui affronte via Trans Day Of Revenge tous les maux et les clivages de la société avec une violence crue, un EP après lequel le groupe s’est séparé, ignorant les avances d’Epitaph Records, refusant de mercantiliser leur colère et leur catharsis. Cette morosité ambiante plus étouffante que jamais a également inspiré les shoegazers de Nothing, qui avec Tired Of Tomorrow ont cassé les codes du genre, tout en gardant le background nihiliste et « yolo » de la bande, qui s’est davantage révélé à nous après ce génial live à Bordeaux, notamment. Un disque entre légèreté et fatalisme qui m’a beaucoup accompagné cette année. Autrement, ce fût une année globalement riche en nouveautés plaisantes, parfois inattendues (Pinegrove et sa country matinée d’emo a sorti avec Cardinal le disque que personne n’aurait imaginé aimé en 2016, et a donné un des meilleurs concerts parisiens de l’année), et toujours les yeux rivés vers les années 90, en témoigne par exemple les sorties de Swain, Turnstile et Narrow Head. On a même pu assister à l’apparition d’un outsider sorti de nulle part, j’ai nommé Eternal Champion, avec The Armor Of Ire, une catapulte vers le heavy metal épique des 80’s, joué par des hardcore kids… Un revival heavy qui n’a pas dit son dernier et qui risque bien de se propager en 2017 dans le noyau dur, après que le beatdown ait fait le tour de lui-même à vitesse éclair cette année… Vraiment, Knocked Loose, c’était pas la peine de plagier Code Orange, surtout si c’est pour faire plus de succès qu’eux. Et puis, l’emo à la quarantaine, c’est risqué. Tenter de reprendre de zéro après avoir été Owen pendant plus de 10 ans, c’est risqué, cher Mike. Oui, j’ai été déçu, sans surprise, par le nouveau American Football qui certes, est un beau disque, mais n’est en réalité qu’un album d’Owen plus math-rock qu’à l’accoutumée, et trop adulte (ou trop forcé) pour être un véritable album d’American Football… Pour finir, je dois vous avouer que j’aurais dû vous inonder de cloud rap et de trap mais, cher public d’Alternativ News, je ne sais pas si les travaux des illustres Ghostemane, $UICIDEBOY$, Bones, nothing,nowhere et encore Denzel Curry vous parlent… N’hésitez pas à me répondre dans les commentaires, et rendez-vous pour découvrir mes claques du genre en 2017, qui sait.

LP
1. Nothing Tired Of Tomorrow
2. Earth Moves – The Truth In Our Bodies
3. Animal Faces – Other Places
4. I Love Your Lifestyle – We Go Way Back
5. Fox Wound – In Passing, You Too Faded
6. Suis La Lune / Shirokuma – Split 12"
7. Pinkshinyultrablast – Grandfeathered
8. Swain – The Long Dark Blue
9. Youth Funeral – Heavenward
10. Knola – To The Rhythm
11. Eternal Champion – The Armor Of Ire
12. Bitpart – Beyond What's Left
13. Creative Adult – Fear Of Life
14. Amygdala – Population Control
15. Pinegrove – Cardinal
16. Astronoid – Air
17. Nine Eleven – Sentinels
18. Sport – Slow
19. Alcest – Kodama
20. Narrow Head – Satisfaction
EP
1. G.L.O.S.S. – Trans Day Of Revenge
American Football S/T 2
2. Praise – Leave It All Behind
3. Lingua Nada – The Supermagic Compilation
4. Cavalcades – One Down For Youth's Ideals
5. Caspian – Castle High, Marble Bright


 
Seahaven
Slowdive
Code Orange



Romain Jeanticou
journaliste

Comme souvent quand le monde va à vau-l'eau, le salut de 2016 est passé par la culture. Cette année fut aussi désastreuse pour la marche de l'univers qu'elle fut riche pour la création artistique. Une liste longue comme le mur mexicain de Donald Trump de disques, de films et de livres auront, à défaut d'avoir remis un peu d'ordre dans ce malheureux foutoir, donné à réfléchir et à ressentir des visions du monde toujours plus singulières, éclairantes et salvatrices. En musique, alors que les artistes n'ont jamais eu autant de manières possibles et disponibles de s'exprimer, que l'océan de formats et des plateformes dans lequel une industrie vieillissante cherche encore désespérément le rivage ne cesse de s'élargir, l'album reste le rendez-vous incontournable entre les groupes et leur public. Preuve en est la liste surréaliste de grands et forts albums sortis cette année. La Terre ne tournera jamais aussi rond que nos disques.
LP
1. Bon Iver – 22, A Million
2. Whitney – Light Upon The Lake
3. Pinegrove – Cardinal
4. Violent Soho – WACO
5. Joyce Manor – Cody
6. Balance And Composure – Light We Made
7. The Hotelier – Goodness
8. Jimmy Eat World – Integrity Blues
9. Brian Fallon – Painkillers
10. Weyes Blood – Front Row Seat To Earth
11. Culture Abuse – Peach
12. Conor Oberst – Ruminations
13. John K. Samson – Winter Wheat
14. White Lung – Paradise
15. Thrice – To Be Everywhere Is To Be Nowhere
16. Touché Amoré – Stage Four
17. Against Me! – Shape Shift With Me
18. PUP – The Dream Is Over
19. Kevin Devine – Instigator
20. Jesu / Sun Kil Moon / S/T
EP
1. G.L.O.S.S. Trans Day Of Revenge
Eagulls Ullages
2. Mercury Girls – Ariana
3. Youth Avoiders – Spare Parts
4. Fight Song – The Demo
5. Brian Fallon – Georgia

 
P.O.S
Sun Kil Moon
Whitney






Martin G.
 live reports / chroniques

Le top de fin d’année est bien plus qu’une simple addition obligatoire d’albums choisis de manière aléatoire, c’est une véritable remontée introspective des mois qui viennent de s’écouler tant la musique est associée à des morceaux de vie ou peut aider à prendre les bonnes décisions. Chaque album, chaque artiste sélectionné représente une pierre angulaire qui a servi à façonner nos accomplissements passés. Pour ma part l’énergie et l’émotion captées me permettent de départager les sorties au delà des noms ronflants ou de la hype. Merci pour ces moments et à l’année prochaine.

LP
1. Architects – All Our Gods Have Abandoned Us
2. Nothing – Tired Of Tomorrow
3. Like Torches – Shelter
4. Too Close To Touch – Haven't Been Myself
5. Basement – Promise Everything
6. Saosin – Along The Shadow
7. Shoot The Girl First – I Confess
8. Merge – Ineffable
9. Asking Alexandria – The Black
10. Dance Gavin Dance – Mothership
11. Young And Heartless – Stay Away
12. Like Pacific – Distant Like You Asked
13. letlive. – If I'm The Devil
14. o'brother – Endless Light
15. Thrice – To Be Everywhere Is To Be Nowhere
16. The Devil Wears Prada – Transit Blues
17. This Wild Life – Low Tides
18. Korn – The Serenity Of Suffering
19. Simmer – Paper Prisms
20. Explosions In The Sky – The Wilderness

EP
1. Harbours – Nothing Stays The Same
Issues – Headspace
2. Desires – The One You Feed
3. The Comedown – Doubt




deafheaven
Being As An Ocean
Acres




Apolline M.
photos

1. Thrice - To Be Everywhere Is To Be Nowhere  
2. Frank Ocean Blonde
3. Aesop Rock The Impossible Kind
4. The Dillinger Escape Plan Dissociation
5. G.L.O.S.S. Trans Day Of Revenge



Antoine D.  
live reports / chroniques

2016 a été une bonne cuvée et une année ou je me suis personnellement plus ouvert sur d'autres styles dans la grande famille du rock. J'en ai donc beaucoup écouté, vu en concert et... découvert. Une lassitude de ce que peut nous proposer la scène "alternative rock" ? Peut-être. En partie uniquement car j'ai pris énormément de plaisir à voir et couvrir pour AN des concerts des vieux de la vielle de la-dite scène mais aussi des nouveaux venus dont on va attendre la confirmation. 2017 montre nous ce que tu as dans le ventre, on t'attend au tournant !

LP
1. Thrice – To Be Everywhere Is To Be Nowhere
2. Deap Vally – Femejism
3. Wolfmother – Victorious
4. Descendents – Hypercaffium Spazzinate
5. David Bowie – Blackstar
6. NOFX – First Ditch Effort
7. Dinosaur Jr. – Gimme A Glimpse Of What Yet Not
8. Suicidal Tendencies – World Gone Mad
9. Deftones – Gore
10. Metallica – Hardwired... To Self-Destruct
11. Gojira – Magma
12. Rival Sons – Hollow Bones
13. Vomitface – Hooray For Me
14. The Dillinger Escape Plan – Dissociation
15. Slaves – Take Control
16. blink-182 – California
17. Iggy Pop – Post Pop Depression
18. Radiohead – A Moon Shaped Pool
19. Red Hot Chili Peppers – The Getaway
20. Purson – Desire's Magic Theatre

EP
Useless ID – State Is Burning
1. Creeper – The Stranger
2. Black Sabbath – The End
3. LA Witch – Drive Your Car
4. Back Honey – Headspin
5. Estrons – She's Here Now

 
Prophets Of Rage
AFI
Anti-Flag


Benoît D.
live reports / chroniques


2016 aura été l’année de beaucoup de retours... décevants. Si blink-182 s’en sortent selon moi de manière honorable, Good Charlotte et Sum 41 ne me laissèrent aucune impression. Les plus grandes déceptions restent néanmoins Thrice et Yndi Halda, qui malgré une qualité technique indéniable manquent de ce grain de magie essentiel ; ce fut particulièrement frustrant après les 10 années d’attente nécessaires au second. L’année fut cependant un bien meilleur cru que son prédécesseur, même s’il fut composé pour moi de découvertes de 2015 sur le tard : de belles entrées en scène (Jack Garratt, Seafret), des confirmations (Moose Blood, Lonely The Brave), des retours inattendus et réussis (Busted, Frost*) et de nouveaux classiques (Taking Back Sunday, Touché Amoré). 2017 s’annonce toute aussi riche alors profitez bien des fêtes de fin d’année et de ces tops pour vous rattraper sur les groupes encore inaperçus !
LP
1. Jack Garratt – Phase
2. Apologies, I Have None - Pharmacie
3. Taking Back Sunday – Tidal Wave
4. The 1975 – I Like It When You Sleep, For You Are So Beautiful Yet So Unaware Of It
5. Touché Amoré – Stage Four
6. Seafret – Tell Me It’s Real
7. Busted – Night Driver
8. Frost* - Falling Satellites
9. Lonely The Brave – Things Will Matter
10. Moose Blood – Blush
11. Benjamin Biolay – Palermo Hollywood
12. Young and Heartless – Stay Away
13. Balance & Composure – Light We Made
14. Relient K – Air For Free
15. Billy Talent – Afraid Of Heights
16. blink-182 California

EP
Yndi Halda - Under Summer
1. Jean Tonique – You 
2. The Strokes – Past, Present, Future 
3. Gnash – Me 
4. Shinigami – The Blue 
5. Shinigami – The Green 


 
Brand New
Crime In Stereo
Aquilo






Clément P.
live reports / interviews


Un bon cru 2016, avec, une fois n’est pas coutume, une palanquée de bonnes découvertes. Une moitié des groupes cités ici étaient d’ailleurs pour moi d’illustres inconnus, ou presque, l’année passée encore. Cette hiérarchisation n’en est rendue que plus difficile donc, l’appréciation en live d’un bon nombre de ces actes aidant à les départager. Au rang des déceptions à l’inverse, deux groupes que je ponçais depuis des années et qui n’auront pas su me convaincre cette année, avec des albums loin d’être nuls mais bien en deçà de mes espérances. Un œil tourné vers le passé, comme depuis toujours, mais l’autre vers l’avenir. En ces temps de morosité ambiante et de désillusion générale en tout, il y aura eu de belles raisons de lever le majeur et de se gorger de belles sonorités. 

LP
1. Totorro Come To Mexico
2. Whores. Gold
3. Alex Cameron Jumping The Shark
4. Creative Adult Fear Of Life
5. Marching Church Tell It Like It Is
6. Fat White Family Songs For Our Mothers
7. Nothing Tired Of Tomorrow
8. Old Gray Slow Burn
9. Preoccupations S/T
10. Melvins Basses Loaded
11. Mike & The Melvins Three Men And A Baby
12. Violent Soho WACO
13. Kvelertak Nattesferd
14. Zeal And Ardor Devil Is Fine
15. Parquet Courts Human Performance
16. Cult Of Luna & Julie Christmas Mariner
17. Litovsk S/T
18. Neurosis Fire Within Fires
19. Deftones Gore
20. Jesu & Sun Kil Moon Split
EP
1. Aphex Twin Cheetah
2. Nine Inch Nails – Not The Actual Events
The Dillinger Escape Plan – Dissociation
3. G.L.O.S.S. - Trans Day Of Revenge


 
Code Orange
The Jesus & Mary Chains
Absent In Body




 
Axel G.
live reports / interviews
2016 a été une drôle d’année musicalement parlant, beaucoup de grands artistes nous ont malheureusement quittés, niveau sorties d’albums on a vacillé entre grosses promesses, énormes déceptions, retours triomphants... Bref, sur le plan émotionnel, on a été plutôt servis !
LP
1. Deftones Gore
2. Architects – All Our Gods Have Abandoned Us
3. Gojira – Magma
4. blink-182 – California
5. Biffy Clyro – Ellipsis
6. Everytime I Die – Low Teens
7. David Bowie – Blackstar
8. Paerish – Semi-Finalists
9. Metallica – Hardwired... To Self-Destruct
10. Red Hot Chili Peppers – The Getaway
11. Norma Jean – Polar Similar
12. Sum 41 – 13 Voices
13. Hands Like Houses – Dissonants
14. Dream Theater – The Astonishing
15. Good Charlotte – Youth Authority
16. Snoop Dogg – Coolaid
17. Killswitch Engage – Incarnate
18. Issues – Headspace
19. Young Guns – Echoes
20. Ineffable – Merge
EP
Tonight Alive – Limitless
1. Black Sabbath - The End
2. Prophets Of Rage – The Party's Over
3. Lamb Of God – The Duke
4. TesseracT – Errai
5. Nine Inch Nails – Not The Actual Events 

 
Glassjaw
Underoath
Ultra Vomit




Aucun commentaire :