mercredi 9 novembre 2016

Chronique Express : Memphis May Fire - This Light I Hold

Cinquième album pour Memphis May Fire, This Light I Hold, montre que quand un groupe a trouvé une recette qui plaît, à quoi bon la changer (même si elle n’est pas bonne). A chaque album, on entend ces mots martelés à qui veut bien tendre l’oreille : cet album est au choix, une évolution/une révolution/notre meilleur album/montre une progression sans précédent/jamais, nous n’avons composé de titres aussi forts. Désolé les p’tits gars, mais à moins d’avoir une fanbase sourde au plus haut point, comment osez-vous continuer à prendre les gens pour des cons à ce point ? Je me suis farci cet album deux fois de A à Z parce que j’ai toujours ce mince espoir que la bande reprenne ses esprits et retourne aux sources de leur premier (et excellent long jeu), Sleepwalking. Mais bien vite (en fait au bout de 5 secondes de "Out Of It"), on sait où TOUTES ces compos vont nous mener. Un peu d’electro, un peu de mid-tempo, des screams, des moshs parts, des refrains entendus 1000000000 de fois auparavant (par eux et d’autres d’ailleurs). Oui, c’est accrocheur, c’est certain. Mais sérieusement, quand on a écouté This Light I Hold, on ne retient rien puisque les riffs, pardon le riff, est employé dans tous les sens jusqu’à l’écœurement le plus total. A moins d'être un fan absolu du groupe et que cela nous vous dérange pas d'écouter tout le temps le même disque, passez votre chemin !

1,5/5 
Recommandé si vous aimez : écouter les groupes sans personnalité, TOUS les groupes metalcore depuis 2010

Guillaume W. 



Aucun commentaire :