jeudi 13 octobre 2016

Live Report : Against The Current @ La Maroquinerie, Paris - 08/10/16

Samedi 8 octobre, il fallait arriver très tôt devant La Maroquinerie de Paris pour espérer être au plus près de la scène pour Against The Current. Des centaines de fans impatients attendaient avec impatience le retour de la formation américaine, qui donne ce soir son troisième show parisien en un an. Récit de cette soirée dans la suite du post.



Après une première partie sympathique qui a mis en jambe les fans parisiens, les membres d’Against The Current débarquent sur scène à 21 heures. À peine est-elle apparue que la chanteuse Chrissy Costanza déclenche l’hystérie dans la foule alors que "Runaway" donne le coup d’envoi du set. Le jeune public reprend les paroles en chœurs pendant que la chanteuse gambade d’un bout à l’autre de la scène. Quasiment entre tous les morceaux, Chrissy prend quelques instants pour adresser quelques mots – et parfois plus – aux fans parisiens, les remerciant d’être venus célébrer la fin de cette tournée européenne avec eux.



"Forget Me Now" vient ensuite, puis on enchaîne avec deux morceaux plus “anciens”, "Talk" et "Paralyzed", tous deux extraits de leur EP Gravity sorti en février 2015 (donc effectivement, dans l’absolu les morceaux ne sont pas si vieux que ça). Mais c’est de toute évidence leur premier album In Our Bones qui est à l’honneur ce soir, et les morceaux "Chasing Ghosts", "Roses", "Blood Like Gasoline" mais aussi et surtout le très punchy "Running With The Wild Things" viennent confirmer cela – et tester les connaissances du public parisien, qui a pour la première fois l’occasion d’entendre autant de nouvelles chansons en live.


De  toute évidence, le courant passe très bien et les fans connaissent l’album par cœur, prenant le relais au chant chaque fois que Chrissy délaisse son micro. On se surprend forcément à danser, à fredonner les airs des refrains même si on ne les connait pas très bien (Against The Current sont plutôt forts pour balancer des mélodies entêtantes).
Les musiciens se lancent des piques pendant le show, un peu comme s’ils étaient encore dans leur garage en train de répéter ; ça ne gêne aucunement le public, au contraire. Les fans sont ravis d’assister à ces échanges, qui leur donnent un peu l’impression de faire partie de la famille.



Le  morceau qui vient ensuite, étonnamment, ne semble pas déclencher l’enthousiasme qu’il mériterait de la part du jeune public. Il s’agit de la reprise de "Teenagers", de My Chemical Romance, enregistrée pour le magazine Rock Sound à l’occasion du dixième anniversaire de la sortie de l’album cultissime The Black Parade. Certains fans semblent ne même pas connaître la chanson et restent totalement de marbre – abomination, oui, on sait.
L’euphorie des fans renaît avec "Young & Relentless", "Brighter", mais surtout avec le tube "Wasteland". Après « l’ancien » morceau "Another You (Another Way)", le groupe quitte la scène.


Évidemment, il manque deux incontournables que les fans ne manquent pas de réclamer à grands cris. Against The Current revient donc avec "Dreaming Alone" puis "Gravity" – étonnant tout de même qu’aucune chanson de leur premier « vrai » album ne fasse partie de ce rappel, alors que la setlist était majoritairement consacrée à In Our Bones.

Mais cela comble le public, et les fans satisfaits ne cesseront de répéter que de leurs trois concerts parisiens, celui-ci était de loin le meilleur. Chrissy forçait moins sur sa voix, c’est clair, le groupe était décontracté, à l’aise face à un public charmé. Musicalement parlant, on n’invente rien, on ne sort pas vraiment des sentiers battus, mais au moins on ne se perd pas dans les dédales d’un genre expérimental approximatif.



Voir Against The Current trois fois en moins d’un an (après leur passage à Paris en mars et le Vans Warped Tour) n’était pas forcément ma priorité absolue, mais il est vrai que c’est le genre de groupes que l’on prend toujours plaisir à retrouver, avec la certitude de passer une soirée sympa. 


Une interview du groupe, réalisée quelques heures avant le concert, 
arrive bientôt sur Alternativ News !


Merci à Arnaud et Elsa de Warner.

Texte : Laurie B.
Photos : Mathilde M. (site officiel)




Aucun commentaire :