mardi 2 août 2016

Live Report : Festival de Dour @ Jours 1,2,3 - Dour, Belgique - 13-15/07/16

Alternativ News vous emmène pour la première fois au coeur d'un des plus gros festivals d'Europe (235 000 personnes sur les 5 jours). Plus de 300 artistes et groupes ont joué sur les neuf scènes de la plaine de la Machine à Feu.  Quand on connaît la réputation du festival en termes de programmation aventureuse et éclectique acquise au cours de ces 27 dernières années, le défi était de taille pour la rédaction de faire rentrer tout ce petit monde dans notre ligne éditoriale. Pas plus fou que de passer 5 jours et 5 nuits en mode de vie festival...



Etant donné la largeur de choix offerte par l'événement, nous avons décidé de scinder le report en 2 parties : une première pour se chauffer gentiment reprenant le meilleur des journées du mercredi, jeudi et vendredi et une deuxième pour l'énorme week-end. En effet, comme annoncé précédemment, Dour est un festival pour les dénicheurs de musique en tout genres, ceux qui n'ont pas peur de se frotter  aux sonorités surprenantes et déroutantes.  Car si on peut bien évidemment y trouver des noms familiers comme Being As An Ocean, The  Prodigy, Mass Hysteria, Dagoba, Protest The Hero, Between The Buried and Me, The Arrs ou encore Franck Carter & The Rattlesnakes, toutes les musiques y sont représentées et très souvent dans leurs variantes les plus exigeantes. 



Imaginez un peu, un amateur de Rap/Hip-Hop n'ayant pas pour habitude d'écouter du rock débarquer par hasard sous le chapiteau de la "Cannibal stage" en plein milieu d'un circle pit initié par les furieux de Nasty. Maintenant imaginez-vous en train de de twerker sur du Mobb Deep ou du A$AP Ferg  au beau milieu d'une foule démente de la "Last Arena". Il n'y décidément qu'à Dour où l'on voit ça ! Afin de retranscrire avec le plus de fidélité possible l'atmosphère de ce festival si spécial, nous avons décider de vous proposer un vidéo report en 2 parties. Vous découvrirez la première partie à la fin de cet article.




Nous espérons que vous apprécierez ce voyage en immersion dans une aventure totalement bouleversante qui joue avec vos sens en continu. Une expérience à vivre au moins une fois pour tout amateur de musique qui se respecte. Vos aprioris sur les genres musicaux s'en trouveront sans dessus-dessous et votre horizon auditif considérablement enrichi ! Une programmation musicale tout autant insaisissable que la météo Belge. 


Après avoir été complètement perdus ces derniers jours dans d'innombrables heures de rushes, nous voici aujourd'hui fins prêts à vous dévoiler la quintécence de ce malstrom musical tel que nous l'avons vécu. C'est ce qui fait la beauté de Dour, il est impossible que deux personnes captent les vibrations et les ondes de la même manière, il existe des milliers de Dour 2016 à raconter! 


Personnellement, lors de ces 3 premières journées, notre chemin s'est laissé guidé par la "Cannibal stage" bien sûr jouant son rôle de pierre angulaire de la programmation avec de longues excursions vers la "Red Bull Elektropedia Balzaal" afin de profiter des bonnes rythmiques binaires des meilleurs artistes de musiques électroniques tout en parfaisant son bronzage. Les autres "Petite Maison Dans La Prairie", "Last Arena", Jupiler Dancehall" la "Boombox" ou encore la "Cubanisto Dancing" n'ont pas été en reste quand il s'agissait de trémousser son petit popotin ! 



Nous vous donnons rendez-vous d'ici quelques jours pour la deuxième partie de ce live report et un week-end bien chargé dans la plus célèbre des plaines Wallonnes! 

Vidéo : Martin G.
Textes : Martin G.
Photos : Martin G. & Festival de Dour

Merci à à Damien Corbel et à toute l'organisation du Festival de Dour



Aucun commentaire :