mardi 26 juillet 2016

Chronique : Chevelle - The North Corridor

Pour ceux qui ne connaissent pas Chevelle, il s’agit d’une formation américaine assimilée à la scène nu-metal créée en 1995 et composée par Pete Loeffler (guitare + chant), son frère Sam (batterie) et Dean Bernardini (basse). The North Corridor est le huitième album de la bande et voici ce dont à quoi nous avons à faire alors que le groupe fête ses 22 ans de carrière cette année.

L’album s’ouvre avec le morceau "Door To Door Cannibals", un titre qui rappelle les soundtracks excellentes de jeux
comme les Need For Speed des années 2005. En effet, tous les ingrédients sont là pour vous donner cette sensation : des riffs de guitare, un crescendo progressif dans l’ambiance de la chanson, la voix qui commence clean et qui finit criée, un pont musical qui précède un solo de guitare assez tranquille, qui ne s’emporte pas et un dernier couplet qui finit la piste en ralentissant. Un morceau pas déplaisant en soi et qui représente très bien l’ensemble de l’album puisque la dynamique générale de la galette ne semble pas beaucoup plus évoluer et tous les titres se ressemblent, écoutez "Joyride (Omen)", "Last Days" ou encore "Young Wicked",

C’est vraiment dommage car on sent toutefois une volonté de revenir vers les bases qui ont fait le succès du groupe, Chevelle voulant faire « the heaviest album thus far » (l’album le plus lourd jusqu’ici) avec The North Corridor et il y a quelque chose, l’esprit général est un peu plus sombre et effectivement plus lourd que La Gárgola (leur précédente sortie) mais on est encore loin de Wonder What's Next (le deuxième et probablement meilleur album du groupe à ce jour). La première vraie prise de risque vient avec le premier morceau de plus de 5 minutes : "Punchline", qui suggère des ambiances à la Nine Inch Nails. Quand on l’avait rencontré à l’occasion de leur concert à la Maroquinerie en 2014, Pete Loeffler nous disait que le groupe s’était vraiment plu à écrire des morceaux plus longs qu’à leur habitude sur La Gárgola et qu’ils continueraient comme ça pour le prochain album car « il y a peut-être plus de choses à dire dans un morceau de 6 minutes ». Au final il n’y a que 2 morceaux de plus de 5 minutes sur cet album ("Shot From A Cannon" dure 8 minutes) ce qu’on peut regretter car ce sont des titres plutôt intéressants, un peu plus expérimentaux et au final plus saisissants. Ce sont les deux seuls qui ne laissent pas, ou qui laissent moins, une sensation de « déjà entendu » sur ce CD, même si c’est vrai que "Shot From A Cannon" s’éternise un peu.

Entre "Punchline" et ce titre s’intercale "Got Burned", un morceau assez court mais plutôt efficace, sûrement le plus catchy de tout l’album et celui qui semblerait le mieux fonctionner en live. On trouve également un morceau bonus en toute fin d’album nommé "A Miracle". De manière générale, on reprochera à cet album une trop grande homogénéité en termes d’ambiance musicale avec peu de prise de risque si bien qu’on se sent presque incapable de différencier les morceaux à l’oreille, certains paraîssant même anecdotiques.

Succédant à La Gárgola qui nous avait un peu déçu, The North Corridor est un album assez caricatural de nu-metal progressif américain, le type d’album qui vous fait dire « c’était mieux avant » mais qu’on écoute toutefois sans se plaindre en espérant quand même que le prochain nous séduise plus (Papa Roach l’a très bien réussi avec F.E.AR. après tout). Finalement, cet opus souffre des mêmes défauts que son prédécesseur (la faute là encore à la présence de Joe Barresi à la production ?) mais il a toutefois le mérite de se montrer ambitieux et faire part de volonté pour revenir vers le son de leurs années glorieuses. L’album est assez court (44 minutes) et franchement pas désagréable à écouter car malgré ses défauts, les morceaux sont loin d’être mauvais. Si le metal assez soft vous plait, il n’y a aucun doute, The North Corridor saura trouver une place sur votre étagère.

3/5 

Axel G.


1 Door to Door Cannibals 4:36
2 Enemies 3:29
3 Joyride (Omen) 3:37
4 Rivers 3:59
5 Last Days 4:12
6 Young Wicked 3:06
7 Warhol's Showbiz 4:30
8 Punchline 5:11
9 Got Burned 3:39
10 Shot From a Cannon 8:12





Aucun commentaire :