jeudi 2 juin 2016

Chronique Express : Real Friends - The Home Inside My Head

Après moults EPs et un premier album, bon mais largement perfectible, les Real Friends reviennent avec un deuxième album, qui, s’il ne change rien au son du groupe, risque de les emmener beaucoup plus haut. C’est bien simple. Si vous aimez votre pop-punk véloce et un poil émotionnel, ne cherchez pas plus loin : The Home Inside My Head, ce sont 12 chansons pour 12 tubes, ni plus ni moins. De "Stay In One Place" qui ouvre le bal avec un refrain en béton armé, en passant par l’excellente "Keep Lying To Me", la plus introspective "Mokena", ou encore la plus lourde "Isolating Everything", rien n’est à jeter. Et là où le prédécesseur partait toujours sur le même schéma, ici la variété est plus que bienvenue. Les textes restent ce qu’ils sont, jouant avec les clichés du genre ("je me suis fait larguer", "je suis triste"/ les références à Death Cab For Cutie et Dashboard Confessional), en en faisant quand même moins que par le passé dans l’apitoiement de soi-même. Pour ne rien gâcher, la production est propre mais laisse respirer les instruments pour un résultat explosif. Bien entendu, comme pour de nombreux disques du genre, il ne faut pas chercher dans l’originalité mais dans l’exécution, qui, pour le coup, est sans faille. The Home Inside My Head s’écoute en boucle et est bourré jusqu’à la gueule de titres plus catchy les uns que les autres. 

4/5 
Recommandé si vous aimez : The Wonder Years, The Starting Line

Guillaume W. 




Aucun commentaire :