mercredi 1 juin 2016

Chronique Express : Pierce The Veil - Misadventures

Il était attendu ce quatrème album de Pierce The Veil. Misadventures débarque près de 4 ans après l’excellent Collide With The Sky, un album qui avait réussi à allier avec un goût certain technicité et mélodies catchy. C’est par "Dive In" que s’ouvre la galette, et c’est plutôt réussi : plus mid-tempo que ce à quoi nous a habitué la bande, mais bon il faut bien évoluer. Le refrain fait son petit effet, c’est une évidence. Ce nouvel album serait-il donc plus pop ? Si on s’en tient à la folie de "Texas Is Forever" et à la lourdeur de "The Divine Zero", les deux premiers morceaux à avoir été dévoilés, la réponse est non. Malheureusement, si on excepte "Phantom Power And Ludicrous Speed" et "Today I Saw The Whole World", Pierce The Veil ne s’énerve plus beaucoup. Dès "Floral & Fading", titre gentil et inoffensif, pas si éloigné que ça d’un Weezer, on comprend que le groupe a changé son fusil d’épaule. "Circles" et "Gold Medal Ribbon", auraient pu être sur Madness de Sleeping With Sirens, avec un refrain bien catchy, mais où les guitares restent bien sagement derrière une mélodie sympa mais sans la côté dingue qu’on leur connaît. Ailleurs, "Bedless" se la joue Coheed And Cambria, mais un Coheed des mauvais jours (le synthé et les pseudo cordes sont juste dégueu). Du coup, il faut de la patience et de la persévérance pour apprécier cet album, qui sans être une franche déception, n’est clairement pas à la hauteur de ce qu’on pouvait espérer. De nombreux morceaux mi-figue mi-raisin côtoient des bons titres, mais aucune chanson de ce Misadventures ne vaut réellement le détour et surtout aucune n’arrive à la cheville des tubes qu’on trouvait sur son illustre prédécesseur. Au bout de 4 ans, c’est trop peu pour s’emballer. 

3/5 
Recommandé si vous aimez : Sleeping With Sirens, All Time Low, Coheed And Cambria

Guillaume W. 



1 commentaire :

Anonyme a dit…

Tristement daccord avec ta chronique