mardi 10 mai 2016

Chronique Express : Narrow Head - Satisfaction

Vous pensez que Superheaven et Nothing ne sont pas allés assez loin dans le fuzz overload ? Vous trouvez que le dernier Deftones est trop soft ? Nous avons ce qu'il vous faut : Satisfaction, de Narrow Head. Cet album, disons-le franchement, est aussi débile qu'un album de beatdown. Tout va trop loin dans ce disque : les influences évidentes, la saturation des guitares, les voix délibérément lointaines histoire de bien rappeler qu'ils aiment le shoegaze, la production bulldozer... Mais au final, c'est ça qui fait que ce disque est génial. Ces riffs acérés et dissonants tout simplement bourrés d'effets de réverb' et de chorus, sonnent comme des friandises. Ça cogne aussi sec qu'un disque de hardcore, alors qu'on est dans un registre sensiblement plus orienté vers le rock alternatif, une caractéristique qui a fait le succès de beaucoup de groupes dans les années 90... Pas sûr que ça marche aussi bien en 2016, mais il plaira à ceux qui se retrouvent dans le revival shoegaze/grunge qui secoue la scène depuis ces 5 dernières années. Cet album défile dans nos oreilles non sans grabuge pour nos tympans si l'on aime écouter de la musique à un volume élevé, on y retrouve la simplicité et la nonchalance de groupes tels que Basement, le tout avec la puissance sismique des travaux de HUM ou de Helmet, entre autres. Inutile de chercher l'originalité, il n'y en a aucune. Ce disque n'a aucun autre intérêt que de faire bouger la tête, faire broyer du noir, et ne pas regretter d'avoir été trop jeune pour pouvoir découvrir des albums du genre lorsque ils sortaient il y a 20 ans.

3,5/5
Recommandé si vous aimez : Deftones, Helmet, HUM

Guillaume D.



Aucun commentaire :