mardi 5 avril 2016

Chronique Express : Shoot The Girl First - I Confess

Il est loin le temps où les Shoot The Girl First se voulaient être un simple erzatz de The Devil Wears Prada et Attack! Attack! réunis. Leur clip à succès (plus de 3 millions de vues) pour le titre "Last Breath For A Capulet" en témoigne encore aujourd'hui. Le côté rafraîchissant largement empreint de saveurs électroniques et synthétiques sur fond d’horizon méditerranéen a tout de même permis à la bande de signer un premier album, beaucoup plus abouti (Follow The Cloud) produit par Artery Foundation. Depuis, bien de l’eau à coulée sous les ponts. Du line-up originel, ne reste que Felix, le guitariste fondateur, et Julie au clavier/screams. Leur musique a donc logiquement évoluée avec l’arrivée d'Alex qui végétait dans AwakeAndCreate, médiocre groupe de metalcore basé à Pittsburgh. Fort de ce nouveau line-up, la bande de Cannes est repartie à l’assault des scènes et a retrouvé la route du studio pour accoucher de leur deuxième album, I Confess. Les lignes de synthé et autres beats électroniques se font plus discrets au profit de screams plus variés et d’un son plus compact. Les instrumentations, de qualité, permettent à Alex d’utiliser pleinement sa large palette disponible, tandis que Julie nous gratifie de parties donnant un rendu plus rugueux ("God's Gift", "No Hero"). Parmi les pistes qui ont retenues notre attention, nous pouvons citer "Evil's Trick" proposant un refrain ravageur par le chanteur clair des Américains de Myka Relocate, ainsi que le très efficace "Call Me V" et ses lignes de synthé diaboliques. Au final, le seul reproche que l’on pourrait faire à cet album c’est un son trop clinique manquant par moment d’émotions. Reste que si vous voulez assister à une démonstration technique impressionnante, ce disque est pour vous. Petit à petit le groupe se créé une identité et engrange des adeptes partout dans le monde. Nous vous encourageons donc grandement à découvrir leur musique via les nombreux clips proposés sur YouTube auxquels la bande a toujours attaché une grande importance. On ne peut qu’apprécier la performance et leur souhaiter de la réussite pour la suite.

3/5
Recommandé si vous aimez : Asking Alexandria, Outline In Color, The Amity Affliction

Martin G.




Aucun commentaire :