vendredi 1 avril 2016

Chronique Express : Monster Truck - Sittin' Heavy

A l’entame de cette seconde galette des Monster Truck, la bien nommée Sittin’ Heavy, réduire la bande au plus classique et basique de ce que propose le hard-rock de nos jours serait ma foi fort tentant. Mais c’est bien là un délicieux cocktail explosif qui nous est proposé, où se mêlent autant des influences stoner, southern rock que blues, un imbroglio de références aux grandes heures du rock des années 70/80 servi par un réel talent de composition et une maturité éprouvée. Un tel son n’étonnerait pas le moins du monde si il venait d’un groupe du sud-est américain, mais Monster Truck nous vient pourtant du grand nord canadien et un rapide coup d’œil aux paroles de ces fans absolus de hockey sur glace ne laisse plus place au doute. Dès lors, leur rock sudiste ne devient pas un simple pastiche mais un véritable étendard pour la fête, porté fièrement par la voix puissante et rocailleuse chargée de bourbon de Jon Harvey qui réchauffe l’âme comme un poêle à bois dans un chalet. L’entame sur "Why Are You Not Rocking" donne le ton d’un rock fort sans concession, avec une véritable montée en puissance taillée pour le live. En dépit d’une production entièrement revue par rapport à Furiosity (2013), poussée vers un son vintage, la patte des premières sorties se ressent fortement. La suite de ce Sittin’ Heavy dévoilera un Monster Truck bien plus bluesy. Les nappes d’orgues électriques prendront une place prépondérante, alternées de solos de guitare lancinants le tout sur fond d’une rythmique basse/batterie roulante comme une Harley sur la Road 66. Les variations dans les compositions, entre des ballades classic/blues rock à la Whitesnake et des envolées stoner à la Clutch, sauront ravir tous les hardos de bon poil. La galette idéale pour sortir du blizzard hivernal en attendant la chaleur des beaux jours à venir.

4/5
Recommandé si vous aimez : Electric Mary, Mustasch, Clutch

Clément P.




Aucun commentaire :