jeudi 7 avril 2016

Chronique Express : Cathleen - Virus

Pour la petite histoire, le combo dont il est question durant ces quelques lignes, à savoir Cathleen (ex-Everyone Likes Cathleen), nous vient du Mexique. Original. Pour le reste, c’est plus classique, car le quatuor propose avec Virus, son premier album, un mix de nu-metal et metalcore/post-hardcore bien dans l’air du temps. Mais alors qu’est-ce qu’il le fait bien ! Et c’est là que le groupe tire son épingle du jeu. Des compositions efficaces au possible et une production en béton, il n’en faut pas plus aux gars de Mexico City pour réussir à happer l’auditeur. L’introductif "Wrong" nous plonge dans une atmosphère lourde, très nu-metal, et le premier nom qui nous viendra en tête est Sevendust. Mais l’album étant très varié, d’autres noms viendront en tête assez rapidement. "Let Me In" et "Dreamspace" sont du metalcore plus classique, se rapprochant de We Came As Romans, tandis que des titres comme "Ignite" tirent plus vers Heartist. On pourra reprocher un certain manque de personnalité évident, mais vite compensé par une rigueur et un travail appliqué. Il n’y a qu’à regarder le trio terminant la marche de l’album : tout simplement imparable. "Ordinance" est une power-ballade parfaitement exécutée, la finale "Laogai", et sa montée symphonique, rappelle le meilleur de Red, tandis que "Unbowed" nous balance des riffs groovy comme pas permis. Avec un tel album sous le coude, ce jeune combo risque de vite se faire un nom, et délivre une œuvre tout en haut du panier des sorties actuelles du genre, ni plus, ni moins. 

4/5
Recommandé si vous aimez : We Came As Romans, Heartist, Red 

Axel R.




Aucun commentaire :