jeudi 3 mars 2016

Live Report : Tonight Alive + Milk Teeth @ La Maroquinerie, Paris - 13/02/16

C’est une Maroquinerie quasi-comble qui a accueilli les Australiens de Tonight Alive pour leur retour en France, quelques semaines avant la sortie de Limitless, le prochain album de la formation. Une belle soirée emplie d’ondes positives sur laquelle nous revenons dans la suite du post.


Sur Alternativ News, nous vous avons déjà parlé du phénomène nu-grunge Milk Teeth, qui peine certes un peu à percer dans l’Hexagone, mais qui acquiert rapidement une certaine notoriété dans les pays anglophones. La charismatique Becky Blomfield et ses trois acolytes masculins balancent leur son aux accents punk à un public plutôt novice, mais qui se laisse rapidement séduire par le talent des Britanniques qui semblent tout droit sortis de leur garage.
Pendant un peu plus d’une demi-heure, le quatuor délivre un show ultra-punchy qui fera sauter les Parisiens, au cours duquel ils présenteront majoritairement des extraits de leur album Vile Child, sorti fin janvier (qui est d’ailleurs leur premier album, succédant à deux EPs aux genres quelque peu fantaisistes). Notons d’ailleurs que rien n’était gagné pour eux ; le mois passé, à peine trois semaines avant la sortie de cet album, le guitariste du groupe, Josh Bannister, annonçait son départ et se voyait remplacé au pied levé par Billy Hutton pour la tournée qui suivait.

Les refrains entraînants et surpuissants se mêlent aux mélodies plus mélancoliques. Le set de Milk Teeth fait appel à une large gamme d’émotions, hors de questions de s’ennuyer avec eux. Pour un premier passage par la capitale française, c’est plutôt une belle réussite ce soir-là, et le groupe quitte la scène sous un tonnerre d’applaudissements et quelques sifflets admiratifs. Preuve sans doute que leur nom a été retenu par les spectateurs…

Une vingtaine de minutes plus tard, les lumières s’éteignent, et la voix de Jenna McDougall retentit dans la Maroquinerie avant même qu’elle n’apparaisse sur scène. Les musiciens de Tonight Alive débarquent alors en trombe face à leur public avec "To Be Free", un extrait de leur album Limitless dont la sortie est prévue pour le 4 mars 2016. Mais les fans connaissent déjà les paroles par cœur, ce qui semble ravir les musiciens.
La chanteuse saute d’un bout à l’autre de la scène, perchée sur les plateformes surélevées qui la bordent. Tout sourire, elle n’hésite pas à taper dans les mains de ses fans ; on sent d’emblée une volonté d’interagir au maximum avec le public. Le groupe enchaîne avec "The Ocean" et "Hell And Back", deux morceaux très entraînants issus de leur album The Other Side. La foule chante, saute, applaudit, il règne dans la Maroquinerie une ambiance géniale qui contraste vraiment avec la météo pluvieuse de cette soirée. Comme si les Australiens avaient ramené le soleil avec eux – et c’est presque ça. La bonne humeur est de mise ce soir, et quiconque serait venu avec le moral à zéro aurait très vite retrouvé le sourire.

Le groupe est très heureux d’être de retour à Paris, et les fans – qui pour la plupart les avaient déjà vus lors de leur passage précédent – le sont tout autant. Alors que le même soir, Stick To Your Guns et Halestorm jouent dans deux autres salles parisiennes, Tonight Alive a tout de même quasiment réussi à remplir la Maroquinerie, un très bon score pour le groupe.
Après un "What Are You So Scared Of" qui nous ramène à une époque qui semble très lointaine (le morceau est issu du premier album studio du groupe, sorti il y a quasiment 5 ans), les musiciens quittent la scène un instant, laissant Jenna seule face à la foule. Elle meuble pendant une courte minute, annonçant une interlude acoustique, qui semble convenir à tout le monde.
Le rythme effréné du show est donc calmé le temps de deux chansons ; "Complexes" tout d’abord, puis "The Other Side", mais en version longue. Jenna explique que c’est la chanson « brute », telle qu’elle a été écrite avant d’être retravaillée en studio, qu’elle interprète ce soir, et que le public risque de ne pas connaître toutes les paroles. Mais les fans n’en tiennent pas compte, sortent leurs briquets ou allument les flashs de leurs téléphones, reprenant en chœur toutes les paroles qu’ils connaissent. Dès que l’occasion se présente, la chanteuse prend la parole pour partager des discours positifs et toujours très encourageants, porteurs d’espoir.

Après cette séquence émotion, Jenna remercie promptement la foule, puis elle et ses deux petits chignons blond platine fixés sur le haut de son crane se remettent à sauter un peu partout, coupant parfois la route aux autres musiciens. On sent une sincère et étroite complicité entre eux, qui accentue encore le côté chaleureux indéniable de ce show. C’est le tour de "Human Interaction", qui avait été le premier extrait du prochain album du groupe.
Nous piocherons ensuite à nouveau dans des titres quelque peu plus « anciens » tels que "Don’t Wish", le très apprécié "The Edge", puis "Wasting Away". Les fans semblent toujours heureux de renouer avec les morceaux cultes qui ont propulsé Tonight Alive sur le devant de la scène. Mais quand Jenna annonce le tout nouveau "Drive" comme dernier morceau de la soirée, l’accueil réservé à ce titre est tout aussi enthousiaste. Inutile de préciser que là aussi, les fans connaissent tout sur le bout des doigts.

Après de derniers remerciements, les musiciens s’éclipsent en coulisses sous des acclamations survoltées. Il ne faut qu’une fraction de seconde pour que les fans réagissent et réclament le retour du groupe sur scène. Tonight Alive reviennent donc avec la même fraîcheur qu’au début de leur set pour deux morceaux supplémentaires : "How Does It Feel?", l’un des derniers en date, ainsi que le culte et incontournable "Lonely Girl", qui est en quelque sorte la signature du groupe – Jenna peut d’ailleurs laisser le public chanter à sa place sans problème.

En cette veille de Saint Valentin, nous avons eu droit à une jolie soirée pleine d’émotions diverses et variées, et surtout à un show mené de main de maître par les Australiens, qui ont fait preuve d’une justesse et d’une énergie remarquables jusqu’aux derniers instants. C’est un plaisir de voir Tonight Alive sur scène, et en cas de coup au moral, vous pouvez compter sur l’adorable Jenna McDougall pour vous redonner le sourire (le sien est carrément communicatif).
Une très bonne soirée malgré un show un peu court – on en aurait bien repris un morceau. Peut-être aurons-nous droit à un retour pour quelques minutes supplémentaires une fois que l’album sera sorti ? Réponse dans les mois à venir !

Texte : Laurie B.

Merci à Margaux et Live Nation.

Setlist :

To Be Free
The Ocean
Hell And Back
Amelia
What Are You So Scared Of?
Complexes (acoustique)
The Other Side (acoustique, version longue)
Human Interaction
Don’t Wish
The Edge
Wasting Away
Drive
---
How Does It Feel?
Lonely Girl



Aucun commentaire :