lundi 21 mars 2016

Live Report : Against The Current + ROAM @ Trabendo, Paris - 01/03/16

Quelques mois à peine après leur dernier passage par la capitale, Against The Current étaient de retour à Paris, accompagnés par les Britanniques de ROAM que nous avions pu voir le mois dernier.

Lorsque le quintet anglais monte sur scène, le Trabendo est à peine à moitié plein. Néanmoins, un accueil chaleureux leur est réservé, même si l’on remarque que peu de gens semblent les connaître. ROAM n’en n’est pourtant pas à son coup d’essai et avait signé sa première date parisienne en tête d’affiche trois semaines auparavant, au Pop-Up du Label.
C’est l’occasion ce soir de présenter leur nouveau batteur, Miles Gill, qui remplace – du moins provisoirement – Charlie, ce changement de line-up ayant été annoncé la veille. Et si les morceaux joués ce soir-là restent les mêmes que le mois passé, et donc principalement tirés de leur premier album Backbone, il faut aussi souligner que l’énergie diffusée par le groupe est plus palpable que jamais.
Le chanteur Alex Costello répète à plusieurs reprises à quel point il est heureux de partager à nouveau la scène avec ses amis d’Against The Current, et ne loupe pas une occasion de remercier le public français de s’être déplacé. La foule est d’ailleurs très réceptive au dynamisme et à la bonne humeur du jeune groupe ; et quand le frontman annonce qu’ils seront de retour prochainement, on sent que certains prennent note. Dans la fosse, ça saute, ça applaudit, ça allume les briquets et les flashs des téléphones quand nécessaire : le Trabendo est en grande forme ce soir.
À la fin de leur set, les Britanniques peuvent donc quitter la scène avec le sentiment du travail accompli et avec, c’est certain, quelques fans supplémentaires qui ne manqueront pas de faire un détour par le stand du merch avant de sortir.

Après environ une demi-heure de battement, les lumières s’éteignent une seconde fois, et la foule – bien plus dense qu’en début de soirée – se rapproche de la scène. Against The Current entame son set avec "Running With The Wild Things", et la petite frontgirl Chrissy Costanza sautille d’un bout à l’autre de la scène.
Après deux EP et une multitude de covers de chansons plutôt pop, Against The Current s’apprêtent à sortir leur premier album au mois de mai, et profitent de cette escale à Paris pour présenter certains nouveaux titres à leurs fans français. Ces derniers en connaissent déjà – dont le morceau qui ouvre la soirée – et en découvrent d’autres, comme "Forget Me Now" ou "Chasing Ghosts", qui n’ont pour le moment été joués qu’en live mais reçoivent un accueil chaleureux de la part du public.
Sur scène, les musiciens se lancent souvent des petites piques amicales, le batteur n’hésitant pas à s’emparer de son micro pour interpeller le guitariste ou le bassiste. Ce qui vole un peu la vedette à Chrissy, obligeant la plupart des spectateurs à détacher leur regard de la chanteuse pendant quelques secondes. Parce que c’est vrai que le reste du show, les musiciens restent souvent relégués au second plan, ce qui est plutôt dommage.
La setlist faisant la part belle à leur EP Gravity sorti l’année passée, la foule s’en donne à cœur joie en scandant les paroles de "Talk", "Paralyzed", "Brighter" ou encore "Fireproof", que tous semblent connaître sur le bout des doigts. Puis arrive la cover de la soirée, qui fera danser le Trabendo : il s’agit d’"Uptown Funk", un morceau initialement interprété par Mark Ronson et Bruno Mars. Là aussi, tous les fans reprennent les paroles en chœur et se déhanchent gentiment dans la fosse.

Pour être tout à fait honnête, j’ai connu Against The Current à travers leurs covers et je les préfère même aux créations originales du groupe. Et encore une fois, pour être honnête, je suis agréablement surprise de voir ce que ça donne en live. Même si elle force un peu sur sa voix, Chrissy Costanza délivre une prestation très honorable, et les musiciens ne sont pas en reste non plus, même s’ils mériteraient d’être mis davantage sous le feu des projecteurs (ce qu’ils ne se gênent pas pour faire eux-mêmes, comme nous l’avons dit plus haut, en interagissant sur scène lors de coupures entre deux morceaux).

Le groupe interprète ensuite "Runaway", l’un de leurs derniers morceaux en date, puis Outsiders, et tout le Trabendo reprend les paroles en chœur. Mais c’était là la dernière ligne droite, et les cinq musiciens s’éclipsent alors, laissant leurs fans français face à une scène plongée dans le noir. La foule demande – un peu timidement – un rappel, et au bout de quelques instants, nous apercevons des silhouettes reprendre place sur la scène pour un ultime morceau. C’est "Gravity" – évidemment extrait de l’EP du même nom – qui vient clôturer le spectacle de ce soir, et Chrissy fait encore quelques heureux en venant taper dans les mains des fans des premiers rangs.

Puis c’est l’heure pour les New-Yorkais de se retirer, promettant de revenir vite après la sortie de leur album tant attendu. On ressort d’un peu meilleure humeur de ce concert, ayant passé une bonne soirée certes, mais sachant d’avance que ce n’est pas ce concert que nous allions retenir de ce début d’année déjà très mouvementé.

L’album d’Against The Current, In Our Bones, est prévu pour le 20 mai 2016 chez Fueled By Ramen. À voir si une tournée européenne les amènera à repasser par l’Hexagone après cela… 


Texte : Laurie B.


Merci à Live Nation.





Aucun commentaire :