jeudi 3 mars 2016

Chronique Express : Sun Club - The Dongo Durango

Issu de la scène fertile de Baltimore, c'est un groupe qui s'épanouit dans l'ombre, l'underground et presque dans le DIY, mais a tout des grands groupes indie-pop. Voici pour vous messieurs dames Sun Club, un énorme coup de cœur quelque peu tardif car le premier album de la bande, The Dongo Durango est sorti en octobre 2015, et je l'ai découvert de manière totalement hasardeuse récemment sur Last.fm. Et ce groupe, il est impossible de le classer musicalement : de la pop ? Du psyché ? Du surf rock ? Du post-rock ? Un arlequin musical aux saveurs ensoleillées, bref : DU FUN. C'est le seul et unique but du groupe, distribuer de la bonne humeur, même en jouant une musique qui parfois flirte avec la froideur et la fragilité du post-punk. Puis leur chanteur cache sûrement un engouement pour Angel Du$t (la petite fraîcheur pop-punk/hardcore old school locale avec des membres de Turnstile et Trapped Under Ice), pour en arriver à ce chant aboyé et possédé rappelant fortement celui de Justice Tripp. Un album rafraîchissant, addictif, qui sera forcément excellent à écouter sur la page l'été prochain, ou tout simplement pour se donner du baume au coeur quand c'est nécessaire. Une bonne dose d'énergie à savourer comme un Pimousse, et à ne surtout pas manquer. "MAKE THIS TOWN BE RUN BY BUGS!"

4/5
Recommandé si vous aimez : Animal Collective, Wavves, The Beach Boys, l'idée de danser après avoir pité sur un LP de B-more hardcore.

Guillaume D.




Aucun commentaire :