jeudi 7 janvier 2016

Traduction Interview : Chino Moreno (Deftones) - [Kerrang! - 02/01/16]

Dans une interview donnée à Kerrang! (publiée le 2 janvier 2016 et relayée par Defzonesite), Chino Moreno, le chanteur-guitariste des Deftones, revient sur l'annulation de la mini-tournée européenne suite aux attentats de Paris et parle du futur nouvel album du groupe qui sortira cette année. Traduction de l'article, réalisée par nos soins, à lire dans la suite du billet.

Suite aux attentats :

"Nous étions sensés répéter dans la salle la nuit d'avant [...] Mais le concert des Eagles Of Death Metal était déjà booké, donc nous avons décidé de ne pas le faire. Mais évidemment, nous étions dans la ville, et nous étions tous invités à leur show. Certains d'entre nous y sont allés et, vous savez... c'est une chance qu'ils soient partis juste avant le drame."

"Nous étions au beau milieu de tout ça. L'ambiance dans les rues était tendue. Nous sommes restés enfermés, et c'est là que nous avons réalisé l'ampleur des événements, comme le reste du monde. C'était l'un de ces moments où tu prends conscience de la chance que tu as".

Qui était au concert ?

"Quelques membres de l'équipe... et Stephen (le guitariste de Deftones). Ils sont partis après quelques chansons. Je pense que c'est ça le plus dur à encaisser : tu réussis à t'échapper d'une situation comme celle-là, et il y a des tonnes d'émotions à ce moment. Quand je parle à Stephen, j'entends dans sa voix à quel point ça à été dur de se retrouver dans une telle situation".

Concernant l'annulation de la mini-tournée européenne :

"Je pense que notre état d'esprit était plutôt unanime, nous ne nous sentions pas la force de donner de concert après ça. Evidemment que la musique est importante, mais parfois il faut réaliser que ce n'est que de la musique, après tout. Nous voulions juste nous regrouper. Nous voulions rentrer à la maison."

Concernant le futur album, et du processus plutôt "relax" d'écriture et d'enregistrement :

"Quand un projet devient une obligation, cela ôte tout le côté fun, divertissant."

"Les parties heavy sont un peu plus rapides, tandis que les morceaux typiques sont plus abondants. C'est extrême dans les deux directions. Ça ne sonne pas joyeux. Nous apprécions nos vies bien sûr, et cela ne vient pas de la colère, de la dépression ou de quelque chose comme ça. Mais il y a quelque chose de plus sombre dans notre contenu. Quand je repense à nos derniers albums qui sonnaient plus optimistes, celui-là est un peu plus lugubre par moments."

Par rapport au retour de Deftones en Europe :

"Ça va être génial ! J'étais vraiment contrarié, évidemment, d'avoir reporté nore concert à Wembley. L'unique petite chose positive dans ce report est que nous n'avions pas de nouveaux titres dans notre set. Nous aurions peut-être essayé d'en jouer un, mais il est certain que quand nous reviendrons cet été il y a en aura beaucoup plus. Ça sera super de les entendre en live !"

Evolution depuis le premier album, Adrenaline, en 1995, et premier album depuis la mort du bassiste Chi Cheng en 2013 :

"Chacun de nous ressent une vaste palette d'émotions, et je pense qu'il est impossible de ne pas laisser cela influencer notre musique."

CLIQUEZ POUR LE GRAND FORMAT





Aucun commentaire :