lundi 4 janvier 2016

Interview : The Chasers

A l’occasion de la sortie de Second Heart, second EP de la jeune et prometteuse formation parisienne The Chasers, l’équipe d’Alternativ News a pu s’entretenir avec Hoan, l’un des guitaristes du combo.

Alternativ News : Salut Hoan, et merci de nous accorder un peu de ton temps. Pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas encore, peux-tu rapidement présenter The Chasers ? 

Hoan (guitare) : Alors The Chasers est un groupe de rock alternatif à tendance post-hardcore qu'on a formé en 2011 entre potes issus de groupes différents. C’est toujours un peu compliqué pour nous de définir notre style de musique, les gens sont meilleurs que nous dans cet exercice. 

Second Heart, votre second EP va bientôt voir le jour, avec quelques mois de retard sur la date initiale. Dans quel état d’esprit se situe le groupe en ce moment ? 

On a extrêmement hâte de vous présenter cet EP, pour tout te dire on l’a écrit il y a moment déjà, mais on a ressenti le besoin de prendre un peu de recul sur ce qu’on avait fait, de tester les morceaux en live, et puis il y a eu quelques bouleversements dans nos vies perso, ce qui a un peu changé nos plans initiaux. Les gens qui nous suivent ne nous connaissent qu’à travers notre premier EP mais il s’est passé beaucoup de choses entre temps, c’est ce que raconte d’ailleurs Second Heart.

Close To Howling est paru il y a trois ans. Pourquoi avoir opter pour un autre EP plutôt qu’un full-lenght ? 

Depuis Close To Howling, on a rencontré quelques changements de line-up. On s’est séparé de notre premier batteur et on a recruté Othman, ça nous a ouvert de nouvelles possibilités musicales mais il nous a fallu aussi apprendre à composer ensemble et trouver une nouvelle cohésion. À ce moment-là on n’était pas prêt à sortir un album. Mais en réalité Second Heart était déjà dans la boîte depuis mi-2014, donc finalement il ne s’est pas passé beaucoup de temps entre les deux EPs. 

Avec le recul, quel regard portez-vous sur ce premier effort, et selon toi, qu’est-ce que The Chasers a en plus aujourd’hui ? 

Je trouve qu’il est très représentatif de nos débuts, il est plein d’envies mais manque un peu de consistance. À l‘époque on découvrait tout, c’était mignon (rires). Depuis on a tous gagné en maturité, c’est normal, mais ce qu’on a de plus aujourd’hui selon moi c’est une base rythmique solide et complémentaire, il y a un vrai feeling entre Othman et Arthur (basse). 

Entrons désormais dans le vif du sujet si tu veux bien : Second Heart. Peux-tu nous parler du processus créatif ? Comment naissent vos morceaux ? 

Nos morceaux naissent du travail de Steven (guitare) et Othman qui sont de vrais riff makers, Arthur solidifie le tout avec de lourdes lignes parsemées de petites subtilités, j’écris la majorité des textes et travaille les lignes de chant avec Marc, voilà un peu la recette de The Chasers. En fait on compose un peu à l’instinct suivant les influences et les humeurs de chacun, on ne se fixe pas trop de limites et je pense que ça se ressent dans ce nouvel EP. 

Côté production, comment ça s’est passé ? Quelque chose de différent par rapport à Close To Howling ? (et si tu peux nous expliquer pourquoi ce choix de producteur aussi).

On travaille avec le label de production Next Dimension Gears depuis nos débuts, on s’est rencontré de manière amusante : Steven jouait un riff d’Escape The Fate dans sa chambre la fenêtre ouverte, Stephan Cain, qui est le responsable du label et aussi voisin de Steven à l’époque, a reconnu le morceau et est allé sonné chez lui, et c’est comme ça que la rencontre s’est faite. On a enregistré Close To Howling avec lui. Pour Second Heart, on a voulu travailler avec Kevin Fouetillou, qui fait aussi parti de NDG et qui avait produit notamment We Are Young de The Earl Grey, ainsi que les derniers Sunday PM avant qu’ils n’arrêtent. C’est un grand fan de John Feldmann et on s’est tout de suite entendu sur le type de production qu’on recherchait pour ce deuxième EP, on voulait un son percutant et propre tout en gardant un toucher organique. 

Parle-nous un peu de vos influences. On ressent plusieurs racines différentes dans votre musique, du rock alternatif au djent. Etait-ce voulu de tout rassembler, mélanger ? 

Je suis un gros fan des Foo Fighters et Architects, Arthur adore Paramore et tout ce qui groove, Othman a évolué dans la sphère death metal, Steven aime pas mal de groupes de chez Rise Records, et Marc est très imprégné par l’époque nu-metal de notre adolescence, Limp Bizkit, Linkin Park et ce qui s’ensuit. Les petites influences de djent que tu as pu ressentir viennent probablement de Periphery dont on est tous très fan. Comme tous les groupes on est influencé par de nombreux styles, par contre, comme je te le disais tout à l’heure, on ne se fixe pas de limite dans la composition, quitte à sembler parfois disparate. Il arrive que les gens nous trouvent dispersés, mais pour être honnête, j’en ai rien à faire et je les emmerde, il n’y a rien de plus ennuyeux que d’écouter les chansons d’un groupe et d’avoir eu l’impression qu’elles se ressemblaient toutes.

Les lyrics semblent vouloir porter un message assez fort. Peux-tu nous évoquer les thèmes abordés dans Second Heart

Second Heart c’est aussi une chanson du nouvel EP, elle parle de la fin d’une vie et le début d’une autre, j’avais écrit ce texte entre le moment où l’on s’est séparé de notre premier batteur et l’arrivée d’Othman, c’est l’histoire d’un renouveau, et c’est drôle de constater que ce thème revient souvent en ce moment sur la scène alternative française. Sinon on y aborde des thèmes universels comme la haine, la peine, la joie, l’amour, la liberté mais le tout à travers nos expériences personnelles. Je pense que c’est indispensable de parler de choses qu’on connaît, ça donne plus de profondeur et de légitimité à ce que tu racontes. Aller chercher les émotions des gens en leur offrant les tiennes, c’est l’essence même de la musique non ?! 

Pourquoi avoir choisi "Under Control" pour présenter The Chasers version 2016 ? 

D’abord c’est un titre accrocheur, ensuite cette chanson parle aussi d’action et d’initiative, cette thématique tombait bien car le choix du single arrivait à un moment où les bouleversements géopolitiques envahissaient l’actualité, donc aborder ces thèmes à ce moment-là nous semblait pertinent. 



Vous allez bientôt défendre votre nouvel effort sur scène. Avez-vous déjà quelques plans de dates ou tournées ? 

On a notre release party au Gibus le 10 janvier prochain, ça va être dingue ! On va retrouver nos frangins de Keys And Promises avec qui on avait partagé une tournée en Russie, on a d’ailleurs sorti une vidéo report sur notre titre "Howling Legacy", c’était épique ! Sinon on a quelques dates à venir et une tournée anglaise en préparation. 

Suite aux événements tragiques de novembre, vous avez participé à la compilation Play For Paris, qui rassemble 85 artistes de la scène française. Etait-ce important pour vous ? 

Bien sûr, ces événements nous ont beaucoup touché, en plus d’être français on est aussi musiciens et c’est exactement ça qu’ils ont attaqué : notre façon de vivre. Lorsqu’on nous a proposé de participer à cette compile on n’a pas hésité une seconde. 

Que penses-tu de cette mobilisation ? 

Se relever de ces attaques, soutenir les victimes et leurs familles en musique, je trouve que c’est un symbole très fort. C’est beau. Toute cette mobilisation et cette unité me rendent fier de ma France. On devrait tous se rappeler à quel point on est beau, uni. 

Un dernier mot pour la fin ? 

« Que la Force soit avec toi ! » je suis un gros fan de Star Wars et je viens de voir le dernier opus que j’ai adoré, je parle un peu que de ça en ce moment désolé (rires). Mais sinon merci à Alternativ News pour cette interview et merci à tous ceux qui nous suivent et nous soutiennent, je vous aime !

Interview : Axel R.

Facebook The Chasers 

Second Heart sort le 6 janvier 2016.
La release party de leur nouvel EP aura lieu ce dimanche 10 janvier au Gibus Live de Paris.





Aucun commentaire :