lundi 25 janvier 2016

Chronique Express : Dream On, Dreamer - Songs Of Soulitude

Ne passons pas à côté de ce troisième opus des Australiens de Dream On, Dreamer, même s’il est à l’opposé même de son prédécesseur. Le post-hardcore de la bande de Melbourne s’est littéralement inversé : là où Loveless aimait jouer avec les guitares mélodiques de Callan Orr, saupoudrées de touches de piano sur son lit de voix claire, Songs Of Soulitude apprécie la violence de l’émotion. A la manière d’Underoath par exemple ("Society To Anxiety"), ou selon une brutalité aiguisée à base de riffs entrainants ("Vertigo", et surtout "Pariah"), ou encore de spoken words précédant un break, le tout taillé pour le live ("Open Sun"). Dream On, Dreamer recherche légèrement plus de catchy, certes, mais n’oublie pas ses fondamentaux, à l’image des merveilles de sensation que procurent encore le duo voix claire/criée de son leader et de son guitariste rythmique, Zachary Britt ("Souls On Fire", véritable pépite de post-hardcore). Les quelques rares parties purement mélodiques n’existent que pour introduire un progressisme toujours omniprésent dans les créations du groupe ("Snowpiercer"), ou pour conclure un album de la façon la plus pratique qui soit : en acoustique ("Violent Pictures"). Il reste que ce premier album indépendant de toute maison de disque semble un peu banal, aussi efficace et bien conçu soit-il. Le heavy n’est pas la marque de fabrique de Dream On, Dreamer, ou du moins pas son premier aspect. C’est cet effet-là qui est traduit dans Songs Of Soulitude et qui peut désemparer au premier abord. Difficile de passer après le bijou Loveless d’il y a deux ans, et encore plus de continuer à exister sans un label digne de ce nom. La ligne directrice de ce disque semble un tantinet facile. Que d’exigences pour un groupe au talent qui n’est plus à prouver, mais quid du prochain album (si prochain album il y a…) ? 

3,5/5 
Recommandé si vous aimez : Dream On, Dreamer ; Underoath, le post-hardcore des années 2000 

Alexandre M.




Aucun commentaire :