mardi 19 janvier 2016

Chronique Express : coldrain - Vena

Avec 4 albums, 3 EPs et 2 DVDs, le tout en même pas 10 ans de carrière, on peut le dire, les Japonais de coldrain sont productifs. Et avec leur dernier opus en date, Vena, on s’aperçoit qu’avec eux, malgré une cadence de sortie élevée, la qualité n’est pas reléguée au second plan. C’est simple, sur les 11 morceaux ci-présents, rien n’est à jeter. On remarque cependant que grâce à leur signature chez Hopeless Records, la musique du quintet s’est américanisée. Et à l’écoute de l’ensemble, ceci n’est absolument pas un défaut. Si on notera quelques traces du metalcore pêchu de The Revelation sur des titres comme "Wrong", le final en trombe qu’est "Fire In The Sky" ou le puissant "Words Of The Youth", le son du groupe de Nagoya se voit bien plus teinté d’influences rock alternatif, notamment à la Papa Roach. On retrouve d’ailleurs Jacoby Shaddix en featuring sur le titre "Runaway". L’opus est varié et enchaîne les compositions sans qu’une lassitude s’installe. De la power-ballade catchy à souhait "Gone", le rock moderne de "The Story", dont des traces de Thirty Seconds To Mars planent dans les chœurs, le tube en puissance "Heart Of The Young" aux relents du Lostprophets era Start Something, en passant par la succulente ballade "Whole"… Du tout bon. La production de Brandon Paddock est excellente, et met vraiment en valeur les compositions très efficaces de la troupe. Si vous êtes amateurs de bon rock alternatif, n’ayant pas peur de montrer tour à tour une facette aussi musclée que sensible, jetez-vous sur cette galette, car dans le genre, ça fait bien longtemps qu’on a pas fait aussi bien.

4/5 
Recommandé si vous aimez : coldrain de The Revelation meets Papa Roach/Lostprophets/Thirty Seconds To Mars de A Beautiful Lie 

Axel R.




Aucun commentaire :