mercredi 6 janvier 2016

Chronique Express : Before Their Eyes - Midwest Modesty

Plus de trois ans après un Redemption, sympa mais pas transcendant pour deux sous, Before Their Eyes sont de retour avec Midwest Modesty, sur le label en vogue du moment, InVogue (sans mauvais jeu de mots). Label tenu par le chanteur du groupe d’ailleurs. Et que dire ? Co-écrit avec Craig Owens de Chiodos, cet album est un peu comme l’ouverture d’une capsule temporelle qu’on aurait fermée au début des années 2000 et qu’on ouvrirait 15 ans plus tard. Un album figé dans le temps, qui sonne daté, prévisible. Certes, les refrains sont parfois accrocheurs, les chansons sont bien construites, mais c’est quand même le moins que l’on puisse demander à un groupe avec une telle expérience de la chose. Pour le reste, un emocore des plus classiques, avec un peu de cris, du chant clair aussi, la tempête puis le calme, bref rien de bien neuf sous le soleil. A tel point que l’on finit par se demander l’intérêt du retour du groupe, dont le premier album (sorti à l’époque sur Rise Records) avait fait un beau carton, et qui reste leur meilleur (certains iront jusqu’à dire le seul bon disque de leur discographie). A réserver aux fans absolus du groupe et à ceux qui ne se sont toujours pas remis de la fin de l’année 2003. 

2/5 
Recommandé si vous aimez : Before Their Eyes, Chiodos, vivre dans le passé 

Guillaume W. 




Aucun commentaire :