lundi 30 novembre 2015

Chronique Express : Tilian – Perfect Enemy

L’insaisissable Tilian Pearson est déjà de retour avec un second album solo sous le bras. Malgré la préparation d’une tournée américaine événement pour les 10 ans de Dance Gavin Dance (avec Slaves et A Lot Like Birds) le mois prochain, il assure tout de même la promo médiatique de son nouveau bébé. Voulu comme plus organique selon les dires du principal intéressé, Perfect Enemy fait la part belle aux titres voix-guitare/piano et percussions à l’image du premier single "Tug Of War". L’ensemble paraît comme plus dépouillé, down-tempo et donc logiquement plus difficile à aborder. Passé le dispensable morceau d’ouverture "True", trop mielleux, on se retrouve avec 11 titres honorables mais autant le dire d’emblée, loin d’être transcendants. Malgré-moi habitué aux sonorités édulcorées de "Material Me", je trouve finalement le résultat manquant de saveur au regard des possibilités du gaillard… D’autant plus que 3 des titres étaient déjà présents sur l’EP sorti en 2014, Future Friends. Les samples electro et autres boites à rythmes apportaient une touche de fraîcheur mettant pleinement en valeur les harmoniques si singulières de sa voix sur son premier effort. Perfect Enemy paraît cruellement fade en comparaison. Seules quelques chansons valent pleinement le détour comme "Didn't Get The Message", "Satellite" ou encore "Dreaming". A écouter par curiosité et à reserver aux ultra fans. 

3/5    
Recommandé si vous aimez : Dance Gavin Dance, les chansons acoustiques, la pop sucrée.

Martin G.



Aucun commentaire :