vendredi 3 juillet 2015

Chronique : Anti-Flag - American Spring

Anti-Flag revient trois ans après The General Strike avec son nouvel album studio American Spring fortement inspiré des récents événements de rébellion au Moyen-Orient, les désormais fameux "printemps arabes", avec un message fort dans le nom et dans la pochette. Le groupe surprend avec cet artwork d'ailleurs, et nous propose un visuel flashy à base de coloris roses, de fleurs qui explosent et qui contrastent avec les images punks auxquelles ils nous ont habitué, mais c'est joli et bien fait car au niveau des textes rien de neuf, c'est engagé, engagé et engagé politiquement,
comme socialement, ne changeant rien à ce que l'on attend d'eux.

Chris#2, le bassiste-chanteur, nous a avoué en interview vouloir marquer le coup avec ce dixième album du quartet pour offrir le meilleur d'Anti-Flag et ici encore le pari est plutôt réussi car nous avons droit au cours des 14 titres de la galette à un condensé de ce que le combo de Pittsburgh a pu nous offrir de mieux durant sa carrière. Evidemment la "touche" qu'on leur connaît est bien présente avec les riffs punks, et les voix typiques de Justin Sane et Chris#2, sur les refrains en sing-along que l'on aime tant, couplé à ces riffs et leads de guitares que le groupe s'est approprié comme signature sonore.

On alterne donc les tubes en puissance comme "Brandenburg Gate" en compagnie de Tim Armstrong de Rancid, s'il vous plait, "Fable World" et ses "hohoho" qui ouvrent la galette ou encore "All Of The Poison, All Of The Pain" au refrain rappelant The Offspring qui ne manqueront pas de rester en tête après une simple écoute.

Des morceaux très punks donc, "The Geat Divide" pourrait être la "chanson-type" du groupe, ou "Believers", qui font sévèrement concurrence à des titres plutôt mid-tempos comme "Sky Is Falling" et "Song For You Enemy", et l'on notera un autre invité spécial en la personne de Tom Morello, excellentissime guitariste de Rage Against The Machine et Audioslave sur l'épique "Without End" pour un solo parfaitement intégré dans la chanson tout en gardant son style qui lui est propre (son touché et le son de sa guitare si typé). Celui-ci avait produit l'album The Terror State et est devenu un ami du groupe à qui il a aussi montré comment composer différemment, cette chanson en rappelant beaucoup "Post War Breakout".

On avait ressenti son influence à l'époque et depuis le groupe s'est diversifié tout en renforçant son identité, et c'est précisément ce que nous propose cet American Spring : un disque mure, réfléchi, restant percutant et mélodique, qui s'adresse à tous ceux qui ont lâché l'écoute du combo il y a quelques années comme aux fans de la première heure. 

3,5/5

Antoine D.

Fabled World
The Great Divide
Brandenburg Gate
Sky is Falling
Walk Away
Song For Your Enemy
Set Yourself on Fire
All of the Poison, All of the Pain
Break Something
Without End
Believer
To Hell With Boredom
Low Expectations
The Debate is Over (If You Want It)

Facebook Anti-Flag



Aucun commentaire :