vendredi 26 juin 2015

Chronique Express : Our Last Night - Younger Dreams

Passer d’un post-hardcore assez redondant à un rock alternatif contenant toutefois quelques traces de leur passé, il fallait oser, et pourtant Our Last Night l’a fait. Et très bien même. Si Age Of Ignorance montrait quelques faiblesses, l’EP suivant Oak Island lui était bien plus convaincant, et c’est sur cette lignée que se situe Younger Dreams, le quatrième album du quatuor du New Hampshire. Si OLN est aussi réputé pour ses nombreuses covers, ses compositions tiennent elles bien la route. Montrant encore une belle marge de progression, ce nouvel album ne contient aucun faux-pas. La balance entre rock et passages plus musclés penche plus du premier côté, les mélodies lumineuses et très catchy sont donc ici légion. Dès l’entame "Prisoners" et son introduction intrigante, on remarque que les Américains ont mis les petits plats dans les grands. Inspirés comme jamais, la bande déroule autant de titres que de singles potentiels. Outre "Home" et son côté grand public et "A World Divided", les refrains sont tous plus accrocheurs les uns que les autres. D’autant plus que les titres s’avèrent être assez variés. De la pop de "Diamonds", à l’ambiante "Younger Dreams", aux envolées progressives de "Barricades", on ne s’ennuie pas un seul instant. La production très bien dosée ne gâche en rien le plaisir procuré par cette œuvre, qui montre que bien du chemin a été parcouru par ces jeunes gens, que l’on n’aurait jamais cru capables d’un tel album. 

4/5
Recommandé si vous aimez : We Came As Romans,  Crown The Empire, Secrets

Axel R.




Aucun commentaire :