dimanche 25 janvier 2015

Chronique Express : It Prevails - Perdition

Cela faisait un petit moment qu’on n’avait plus entendu parler de It Prevails. 4 ans exactement, et un Stroma vraiment pas palpitant. Le groupe aux 2568 changements de line up (seul le chanteur Ian reste de la formation originelle) pataugeait entre metalcore et hardcore mélodique, et une production qui sonnait et datait, tout comme les compositions. En 2015, le groupe de Portland revient avec Perdition. Et c’est un retour en forme et en force. Dès l’explosif "Burnt At Both Ends", leur style de prédilection refait son apparition jusqu’au refrain plus lourd et ultra mélodique, que ce soit dans le chant clair ou dans les guitares. La suite suit le même chemin, tour à tour plus atmosphérique "Blanket The World" ou plus véloce sur "Iron Inside", le groupe a donc repris sa marche en avant et la production a pris un coup de monsieur propre au passage. Le point faible du groupe, et qui au final nous fait un peu lâcher sur la deuxième moitié de la galette, c’est le format répétitif du mélange. L’émotion est là, constamment, à fleur de peau (la très belle conclusion "Parachute"), la mélodie ultra présente, le boulot sur les parties guitares est classieux, et les refrains se retiennent. Ne manque qu’une plus grande variété dans les titres pour rendre Perdition encore plus marquant et percutant. En dépit de ses défauts, It Prevails a sorti un bel album qui fait démarrer 2015 sous les meilleurs auspices. 

3,5/5 
Recommandé si vous aimez : Heart In Hand qui aurait rencontré Funeral For A Friend, l'emocore circa 2003

Guillaume W. 




Aucun commentaire :