dimanche 7 décembre 2014

Chronique Express : Circa Survive - Descensus

Circa Survive auraient-ils atteint leur apogée avec Violent Waves ? C’est ce que semble suggérer l’encéphalogramme plat du bien-nommé Descensus. Les morceaux se suivent et se ressemblent en nous laissant conscients de leur qualité mais insensibles à leur âme ("Child Of The Desert", "Always Begin", "Quiet Down"). Leurs débuts prometteurs s’étirent et s’empêtrent finalement sans marquer l’esprit ("Schema", "Nesting Dolls" ou encore "Sovereign Circle"). Citons cependant l’émouvante ballade "Phantom" (peut-être la plus belle qu'ils aient écrite) ainsi que le morceau éponyme avec sa rythmique écrasante en deuxième partie de titre ; on salue au passage le mix de la guitare basse, phénoménal sur l’ensemble. Si le disque surclassifie dans l’absolu nombre de sorties cette année, on attendait simplement plus d’un groupe qui nous avait habitués à se surpasser à chaque effort. Descensus, ou l’art sans la manière.

3/5
Recommandé si vous aimez :
Secret & Whisper, Saosin, Emarosa

Benoît D.




3 commentaires :

ZER0 a dit…

Alors...
La on est pas d'accord. Cet album fut annoncé comme très lourd, il ne l'est pas tant que ca. De la vient peu être ta déception. On est finalement assez loin de la "complexité" de violent waves, tout est ici plus mature plus audacieux. Le groupe semble avoir trouvé un équilibre qui lui permet de créer d'aller vraiment ou il veut. Plus subtil, plus profond finalement !! Je suis persuadé que descensus aura beaucoup plus d'impact que violent waves avec les années. Encore un sans faute dans leur disco bravo

So a dit…

Ce commentaire vient un peu tard mais j'comprends pas non plus cet article, c'est comme si vous n'aviez pas compris ce groupe...
Cet album bien que très différent de violent waves, est dans la continuité de circa survive, perso c'est comme ça que j'imaginais leur nouvel album, je rejoins Zero, ils ont trouvé leur truc à eux !

Et en fait cet album me rappelle un peu leurs premiers assez énergique mas avec un fond du style des albums d'Anthony Green, tout en innovant que ce soit dans le rythme, la longueur, ou l'instru, alors oui parfois ça donne des trucs étranges mais dans l'ensemble c'est cohérent et bien foutu !
Donc bonne surprise cet album :)

Anonyme a dit…

Je ne suis absolument pas d'accord avec cette chronique, Descensus est un véritable chef d'oeuvre, il surpasse largement Violent Waves. Cet opus est aussi bon que "Blue Sky noise". Le parfait équilibre entre puissance et mélancolie.
5/5