mardi 19 avril 2011

De All Time Low à Less Than Jake, les groupes de pop-punk américains : nouvelles cibles de groupuscules homophobes

Après avoir diabolisé la politique de leur gouvernement, justifié toutes les catastrophes internationales au nom de la colère de Dieu envers les gays, la Westboro Baptist Church joue encore la carte de la polémique et de la calomnie et s'en prend aujourd'hui aux groupes de pop-punk américains (All Time Low et Less Than Jake en ligne de mire) en fantasmant sur leur supposée homosexualité. Une nouvelle dérive dont les détails sont à lire dans l'article complet.


Il fût une époque où les groupuscules religieux manifestaient en masse contre les groupes de musique contestataires ou provocateurs qui mettaient directement en question le fait religieux ou qui exprimaient des positions anticonformistes. On se rappelle alors des concerts ou des sorties CD de Marylin Manson qui déclenchaient de véritables émeutes, ce dernier se voyant érigé en menace, en hérétique diabolisé, tous les vices étaient susceptibles de lui être reprochés et ses paroles étaient alors considérées comme des manifestes sataniques. Des manifestants ont réussi à obtenir l’annulation de concerts, réclamaient la censure de l’artiste et on a même vu des demandes de condamnation à mort de ce dernier. On peut légitimement blâmer ce genre de comportements réactionnaires mais il faut tout de même admettre que les artistes manifestaient alors clairement une volonté d’opposition ou de provocation et que ce type de réactions était donc, bien qu’excessivement radical, plus ou moins justifiable.

« Justifiable », certes cela reste tout relatif, mais comparé à la mouvance qui s’affirme actuellement aux Etats-Unis, le terme reste admissible. En effet, une communauté religieuse extrémiste baptisée la « Westboro Baptist Church », connue pour ses positions pour le moins radicales envers les communautés gays et pour les discours de haine qu’elle tient à leur égard en toutes occasions, a trouvé une nouvelle cible : les groupes de pop-punk américains.

All Time Low avait déjà reçu une visite de la WBC lors d’un concert à Philadelphie en 2009 où des manifestants avaient tenté de perturber le show en brandissant de grandes pancartes du type « GOD HATES FAGS » [« Dieu hait les tapettes »] ou encore « FAGS DIE, GOD LAUGHS » [« Les tapettes meurent, Dieu rit »]. Si ces devises restent le seul et unique discours  de ce groupement il paraît déjà assez déconcertant qu’un tel rassemblement prenne pour cible un groupe dont les paroles sont on ne peut plus neutres et prenne pour bases de simples valeurs stylistiques (Après La peur des gothiques, La peur des mèches et des slims ?).
Plus récemment, en ce mois d’Avril 20011, c’est Less Than Jake qui a été la cible de ce groupuscule lors d’un concert en Floride. Un petit groupe a donc protesté hors de l’enceinte de la salle de concert contre leur supposée homosexualité et le fait que leur public le soit également en masse. Si la manifestation ne s’est pas faîte de manière violente il n’en demeure pas moins que ce type de rassemblement paraît assez dangereux. En effet, ce type de groupuscules réactionnaires s’exprimait antérieurement massivement contre des groupes qui avaient des discours qui leur déplaisaient; aujourd’hui ces attaques s’effectuent sans médiation et sans motif valable envers les membres du groupe eux-mêmes et cela sans aucun fondement. On ne s’attaque plus au Fond du groupe, aux paroles ou aux provocations faîtes, ce sont les Hommes que l’on discrimine et que l’on pointe du doigt et il semble plus que légitime d’affirmer que ce tournant paraît bien douteux. Le plus préoccupant est que cet état d’esprit se développe, se reproduit et s’institutionnalise comme le confirme la montée en puissance du « Tea Party » aux Etats-Unis (dont la bien connue Sarah Palin est l’une des personnalités les plus fameuse) qui fait souvent des allusions plus que suspectes à l’égard des minorités et qui réalise également de nombreuses manifestations contestataires qui sont source de bien des polémiques.
Que des groupes comme Less Than Jake ou All Time Low soient ironiquement baptisés «groupes de gays », c’est une chose. Mais que l’on lègue à cette dénomination ironique une telle ampleur paraît absolument disproportionné et fait un bien triste écho à la montée en puissance des sentiments de discrimination et de stigmatisation que l’on observe en ce moment un peu partout.

Victor Q.




6 commentaires :

Mr Hope a dit…

Merci beaucoup pour cet article. Il m'a bien fait rire. Il me semblait que Dieu c'était les trucs du genre "Aime ton prochain".. Mais apparemment non. Encore un groupe de personne complètement débile, sans aucun argument. Ce genre de "personne" me dégoûte, être aussi con et si étroit d'esprit c'est vraiment hallucinant. M'enfin bon, on refera pas le monde comme on dit.

Anonyme a dit…

vous recrutez mais y a toujours des fautes!!

Lololltimelow a dit…

C'est tout simplement n'importe quoi, comme a dit Mr Hope, ces gens là sont plus cons qu'un balai à chiotte à idolâtrer Dieu et tenir des propos aussi "à l'encontre" de la parole de Dieu.

Putain de religieux.

Depuis quand les membres d'all time low sont gays? si il y a bien un groupe sur lequel on ne peut pas avoir de doutes c'est celui là.
Je vous l'annonce, Johnny Halliday est un transexuel x)

Dégouté de ce monde de cons...qu'on les brûle ces arriérés

The Taste Of Ink a dit…

Bon article ! Je suis totalement d'accord avec tout ce qui a été dit, c'est vraiment ahurissant d'en arriver là quand même. D'ailleurs je trouve ça vraiment bien d'avoir fait un lien avec le Tea Party et toutes ces dérives de détraqués extrémistes. Sinon, c'est bien construit, documenté et bien rédigé, j'attend tes prochains articles cher Victor. ;)

Poppin' Whisky?! a dit…

Et bien ce qu'il y a de bien c'est que le monde ne se barre pas en couille ! Il faut être bien arriéré pour avoir des réactions et des idéologies pareilles, c'est limite flippant. J'avais déjà vu ce constat sur AlternativePress mais vraiment merci pour l'article que je trouve plus détaillé et approfondi. :)

Fly-er a dit…

Voilà pourquoi la loi fait bien de poser des limites à la liberté d'expression en France, elle n'est pas parfaite vu qu'il reste des cons mais la majorité d'entre eux la ferment par peur d’être sanctionnés.


Si on écoutait les propos de gens comme Ménard qui veulent la liberté de dire les plus grosses saloperies sans être sanctionnés on aboutirait à la même situation que chez les américains.