vendredi 14 janvier 2011

Review Concert Festival Bring The Noise - Paris - Trabendo - 18/12/2010

 Review Concert Festival Bring The Noise - Paris - Trabendo - 18/12/2010

Dernière soirée du festival Bring The Noise, et ce 18 décembre est un peu comme un noël avant l'heure pour tous les amateurs de rock old school (les beaufs) . Surtout qu'il neige et que le public fait la queue devant le Trabendo depuis une heure quand les portes s'ouvrent.







 Headcharger


Du coup Headcharger commence son set devant une cinquantaine de personnes, le temps que la salle se remplisse. A cause du retard, le groupe boucle son set en vitesse. 25 petites minutes de rage et de sueur qui vous dépoussière les oreilles de toute cérumen, jusqu'au sang.



Die On Monday


Second groupe de la soirée : Die On Monday, et un petit air de déjà vu puisque les membres sont tous d'anciens Nowhere (Aqme, Enhancer, Vegastar). Nous voilà en terrain connu sauf que les types ont changés leur visière de coté depuis leur rencontre avec un chat noir, délaissant le neo-metal au profit d'un rock stoner tout en matière grasse saturée.
Si le premier album est une réussite de rage rock, sur scène l'ensemble manque de spontanéité. Chacun reste dans son coin et seul Vincent (batterie) s'agite, derrière ses futs.
Toni se la joue crooner façon Chris Cornell, et si le tout est étonnement juste, ca manque vraiment de hargne et de grosse guitare. On aura droit à une nouveau titre, plus disco mais néanmoins tout aussi tubesque qu'un « Femme Fatale », et il se pourrait qu'un nouvel album soit dans les tuyaux.

  
Airbourne


Le « vrai rock » comme ils l'appellent, un truc pour lequel on démonte les phares de son camion pour les installer au dessus de son ampli...
Voici comment on pourrait résumer l'histoire de Airbourne : il était une fois Gollum qui découvrit la guitare électrique et qui décida d'être AC/DC à la place de AC/DC.
Les australiens arrivent sur scène en direct de leur jogging, le frontman torse nu, et le reste de la troupe tout de noir vêtu, New Balance aux pieds.
Le chanteur est un véritable fou furieux, qui n'hésite pas à aller au contact du public, ni à faire éclater un canette pleine sur son crane.
Si ca ne joue pas à la perfection c'est foutrement énergique, et même si le son est atroce ca fout une sacré claque. C'est donc ça le rock ? 20 minutes plus tard on est déjà totalement lassé et on réclamerait presque qu'on nous rende AC/DC.





Encore merci à toute l'équipe de Ouï FM pour ce festival Bring The Noise. En espérant qu'ils remettent ça !


Plus de photos sur le Flickr d'Alternativ News

Texte par Ilan B. et photos par Apo.M




2 commentaires :

FabMTS a dit…

Pour être lassé d'airbourne au bout de 20 min faut vraiment ne pas s'être assez fait décrassé le cérumen des oreille!
Airbourne on leur demande de faire du rock n roll et ils en font! ils font du AC/DC comme AC/DC n'en fait plus et alors?
allez trouver un groupe de mec vivant a fond, qui joue et assurent un putain de show (au hellfest 2008 ce fut une grosse claque) et on en reparle

Anonyme a dit…

Tout a fait d'accord avec FabMTS..et comme dit ce bon vieux Ted Nugent...If it's too load, you're too old....à méditer.