samedi 22 janvier 2011

Chronique : The Material - What We Are

Ma 1ère rencontre avec The Material remonte à l’époque de la sortie de leur 1er EP, et leur titre "Moving To Seattle". C’était même sur Rock Band que j’ai joué ce titre et que j’ai connu la bande. (Oui, car je suis batteur, enfin batteur sur Rock Band). Depuis, je les suis et cela nous amène à la sortie de leur 1er long jeu, What We Are

Pour situer rapidement, c’est un quintet avec LA fille qui chante. Mais attention, pas de hâte, on ne les comparera pas avec vous-savez-qui, car leur son n’a vraiment rien à voir
avec le pop-punk. Ici, on se trouve plus dans un hybride emo-rock/métal alternatif. Leur force principale est bien entendu la chanteuse Colleen dont le timbre de voix franchement impressionnant guide toutes les chansons et donnent un aspect immédiat à toutes les compos. "Appearances" qui ouvre les hostilités, est un bon compromis de leur son et donne une franche idée de leur identité. Couplets qui posent l’ambiance, refrain atmosphérique-plus-accrocheur-tu-meurs, des riffs tranchants et mélodiques, bref la panoplie d’un groupe qui a déjà tout compris. 

"Birds Without Wings" continue sur cette lancée agressive et émotionnelle, mais la bande a plus d’un tour dans son sac. Car quand la pop prend le dessus, et que le tempo prend quelques BPM en plus, ce sont les arrangements électro et les claviers qui surprennent car ils ne sont jamais de trop et ne sonnent pas cheesy ou surfaits. Du coup, des titres comme les excellents "Stay Here Forever"(ma préférée) et "What We Are" joue sur les contrastes, sans jamais oublier de mettre de la disto dans le grattes, histoire de montrer qu’on n’est pas là pour rigoler, non mais. Et si on devait rapprocher leur son à un autre groupe, le seul qui me vient à l’esprit, c’est VersaEmerge. Même souci d’expérimentation tout en restant accessible, accrocheur, le côté pop-punk des familles en moins. Et cette voix envoûtante qui ne fait que renforcer cette sensation. 

Mais comme tout bon album du genre qui se respecte, on a aussi droit au lot de ballades. Vous savez les ballades qui en général foutent les jetons, et ne servent qu’à donner du bon sentiment, du bon sentiment, et toujours du bon sentiment. Et, en général, ce type de morceaux est aussi vite écouté, qu’expédié à la poubelle car ça me reste sur l’estomac. Par miracle, le syndrome du sortez-les-violons-tellement-émotionnels-que-les actions-Kleenex-vont-crever-le-plafond, est évité. Il y a du bon sentiment, les textes dont d’ailleurs là pour en témoigner. Mais le pire est évité et on se retrouve même happé par l’émotion réelle dégagée par "Let You Down" qui joue sur les arpèges et les arrangements de clavier discrets et judicieusement placés. Le même constat est à faire sur la très belle "This Is Goodbye" (qui d’ailleurs commence comme "Anthem Of Our Dying Day" de Story Of The Year !) qui, même si mid-tempo, ne sort pas ses gros sabots pour nous faire frissonner. Un refrain tout en puissance, une mélodie imparable et le tour est joué. 

Catchy, puissantes, faciles d’accès, à la prod impeccable, ces chansons ont toutes un potentiel radiophonique qui ferait pâlir de jalousie n’importe quel groupe. Bien sûr, tout n’est pas encore parfait, et quelques titres se révèlent dispensables car, en dessous du potentiel du groupe (notamment en fin de parcours), mais pour un 1er album, ils ont tout pour devenir une révélation. Et si The Material a la promotion qu’il mérite, le groupe devrait faire un carton. Et mérité qui plus est. C’est vraiment tout le mal qu’on leur souhaite. Donc, ne ratez pas le coche, car What We Are fera chavirer vos cœurs que vous soyez un dude barbue ou une dudette ! 

7,5/10

Guillaume W.


01. Appearances
02. Stay Here Forever
03. Bird Without Wings
04. Let You Down
05. This Is Goodbye
06. Interlude
07. What We Are
08. I'd Be Lying
09. A World Outside
10. The Only One
11. I'm Alive
12. What Happens Next

http://www.facebook.com/home.php#!/Thematerialmusic



Aucun commentaire :